Vampire Knight, la renaissance

FORUM DEMENAGE
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Apoline Hanadagi
Admin
avatar

Lion Rat
Messages : 102
Age : 22
Localisation : Quelque part ~ ♥
Humeur : De bonne humeur ~ ♥

Relations
Statut: Chargé de Discipline
Amour: Alien Axelis
Relations:

MessageSujet: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Mer 25 Avr - 5:26

Son bloc collé contre sa poitrine, elle frissonnait. Ses longs cheveux de couleur roses étaient attachés en une haute queue de cheval ne laissant que librement voleter au vent les mèches trop courtes pour être attachées. Elle soupira. La nuit était là et malgré le fait que Zéro prenait le relais pour cette nuit, elle n’arrivait pas à dormir. Le sommeil ne venait pas, quoi qu’elle fasse. Elle avait fini par sortir de sous sa couette et après avoir enfilé un jean et un t-shirt, elle avait rapidement pris son bloc de papier à lettre, un Bic et un gilet avant de refermé discrètement la porte derrière elle. Elle avait rôdé dans les couloirs et avait grimpé les escaliers menant au toit dans un silence total. Elle escalada le petit escalier menant au toit et ouvrit la trappe avant de se glisser sur le béton froid.

Le sol était glacial et la brise encore plus. Apoline posait son Bic sur une des feuilles du papier à lettre et commençait à rédiger sa lettre.

Cher Papa,

Comment vas-tu ? Ici, à l’académie, le temps s’écoule lentement et paisiblement. Pour ma part, je pense que je vais bien. Je dois te demander quelque chose de très important. Une révélation m’a été faite. Même si j’aurais préféré qu’elle soit venue de toi, je suis heureuse d’avoir été mise au courant. Je vais aller droit au but : Pourquoi ne m’as-tu pas dit la vérité sur ta nature ? Pourquoi ne m’as-tu pas dit pour celle des élèves de la Night Class ?

Ce ne sont pas des reproches, loin de là, mais je suis triste. Ne me fais-tu donc pas assez confiance ? Parfois, je me pose cette question en resongeant à cette découverte. Je pense venir te voir pendant les vacances d’automne. Je désire connaître la vérité sur la nuit où tu m’as recueillie

Ne t’en fais pas pour moi, je sais me défendre, ils ne me feront rien. Je sais me défendre. En espérant que tu ailles bien.

Apoline



La jeune fille bailla et mit son gilet sur ses épaules. Basculant la tête en arrière, elle observait le ciel étoilé. Que c’était-il donc passé lors de cette froide nuit d’hiver ? Elle fermait les paupières. Le bloc glissait à terre tandis qu’Apoline poursuivait sa réflexion dans un monde plus complexe. Celui du rêve.


Dernière édition par Apoline Hanadagi le Sam 28 Avr - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelis R. Kisuragi
ALIEN | Give me blood and nobody will get hurt.
avatar

Capricorne Cochon
Messages : 63
Age : 22
Localisation : Derrière sa fenêtre, occupé à observer.
Humeur : Machiavélique

Relations
Statut: Level B
Amour: Princesse Hanadagi
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Ven 27 Avr - 5:49

« Dream. Ses bras qui emprisonnaient doucement un corps, le serrant tendrement contre lui. Drop. La sensation d'être figé dans le temps. Distance Le soleil semblait si loin, sa chaleur si loitaine qu'il en était glacé. Dream Drop Distance. Et cette interminable chute qu'il faisait dans le vide, serrant ce corps inanimé contre lui. Il ne voyait pas le sol, pas plus qu'il ne voyait l'endroit d'où il avait chuté dans ce précipice. Mais bientôt, ils ne formeraient plus qu'une simple tâche écarlate, sur ce sol qu'il ne voyait pas mais qu'il sentait se rapprocher.

Axelis ! »


'tain...
Ouvrant brusquement les yeux, la première pensée du blond fut "Mais je suis où, à la fin ?". Question débile, il était dans sa chambre, à l'Académie Cross. Un coup d'oeil à son réveil lui annonça qu'il était près de minuit. Seulement, il ne se souvenait pas être revenu dans sa chambre et encore moins s'être couché. Rejetant les draps, il découvrit qu'il était... en sous-vêtements. Okay, il avait vraiment des troubles de mémoire, là. Encore à moitié endormi, il baîlla lascivement, le cri inconnu résonnant dans sa tête comme une supplication. Bordel, c'était quoi ce rêve de tapette ?! En plus, il connaissait cette voix, il en était sûr. Perdu dans ses pensées, il ne se rendit pas compte qu'il marchait vers son armoire et se la prit en pleine face. Grognant, il dû se retenir pour ne pas la tailler en petits cubes. L'ouvrant en marmonnant, il dédaigna ses uniformes noirs, jeta un coup d'oeil désespéré à l'unique uniforme blanc qui se faisait tout petit dans un coin de la pendrie et extirpa de deux piles de vêtements une chemise blanche et un pantalon, qu'il enfila rapidement, sautillant vers son miroir. Il passa une main dans ses cheveux pour remettre ses longues mèches en ordre et s'accouda au rebord de la fenêtre, plongeant ses iris écarlates dans le paysage qui s'étalait au dehors. L'hiver était là, il faisait froid. Rien qu'y penser fit sourire le vampire. Les demoiselles adoraient venir se protéger du froid dans ses bras... et il aimait en profiter pour boire. Mmh... quel délice. Même s'il s'était ramassé un véritable sermon de la part du Directeur, qui avait finit par concéder qu'il en avait besoin. Yeah, un point pour lui. La brise se mit à souffler plus fort, il l'entendait siffler entre les branches des arbres. Puis il entendit un bruit feutré de pas, bien au-dessus de lui. Tendant l'oreiller, il détermina que cela se dirigeait vers le toit. Et au vu de la douceur du bruit, il en aurait mit sa main au feu qu'il s'agissait d'une jeune et jolie étudiante de la Day Class.

Ni une, ni deux, il sortit de sa chambre, pieds nus, et se dirigea vers l'escalier qui menait au toit. Fermant les yeux, il s'amusa à monter les marches sans rien voir. Il arriva en haut sans encombre. Peuh, presque trop simple pour le vampire qu'il était. Arrivé sur le toit, il fut surpris par le vent glacial qui lui fouetta le visage. Il ne ressentait que peu le froid mais bon, il le ressentait tout de même et ce n'était pas agréable. Avisant la silhouette allongée sur le sol, visiblement endormie, il s'en approcha. Un bic et un bloc de papier se trouvaient sur le sol mais il n'y jeta qu'un vague coup d'oeil. Une lettre. Puis il se pencha vers la belle au bois dormant tout givré. Et émit un sifflement méprisant. Apoline. Hésitant un instant, il s'assit sur le sol et la souleva dans ses bras, la nichant dans la chaleur de ses bras.

Espèce d'inconsciente...
Il était en colère mais tout de même un peu inquiet. Pourquoi s'était-elle endormie dans un endroit pareil ? Elle comptait mourir d'hypothermie ? Il lui caressa la joue, attendri par son visage endormi.

Tu vas me rendre dingue, tu le sais ? chuchota-t-il en lissant sa chevelure rose.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

.: J'écris en Chocolate :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://firstimpact.forumgratuit.be/
Apoline Hanadagi
Admin
avatar

Lion Rat
Messages : 102
Age : 22
Localisation : Quelque part ~ ♥
Humeur : De bonne humeur ~ ♥

Relations
Statut: Chargé de Discipline
Amour: Alien Axelis
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Ven 27 Avr - 7:47

Elle rêvait. La douce emprise de Morphée était légère, pure et délicate. Elle courait, suivant une colombe. De doux flocons tombaient du ciel, venant tâchés ses mèches roses qui volaient au vent. De la buée sortait de sa bouche. Une rangée de maison dans le style londonienne. Des rues parfaitement symétriques. A grande enjambée rapide, le souffle saccadé, elle s’approchait d’un cottage. Les pièces de la maison étaient éclairées, mais elle n’apercevait personne. S’arrêtant à quelques mètres du portail de la bâtisse, à bout de souffle, elle vit une silhouette en sortir, le vent faisait ondulé la cape de l’individu. Apoline s’élançait déjà vers lui. Elle avait une impression de déjà vu. Une étrange boule se formait dans son estomac. Elle était comme repoussée loin de cette personne. Et plus elle l’était, plus son désir de savoir l’identité de la personne en cape grandissait. Tout redevint noir. Une douce chaleur l’enveloppait. Formant comme un cocon autour de son corps frigorifier. Une voix, si familière, si crainte, arrivait à ses oreilles.

— Espèce d'inconsciente... Tu vas me rendre dingue, tu le sais ?


De nouveau une étrange impression de mal aise se faisait sentir. Elle se sentait prisonnière. Elle était une proie, telle une souris entre les pattes d’un chat. Elle ouvrit les paupières, et bougeait ses bras pour les croiser sur sa poitrine. A peine quelques secondes plus tôt, elle avait senti une douce caresse sur sa joue. Quelqu’un lui caressait dès à présent la chevelure. Ce quelqu’un, elle savait parfaitement de qui il s’agissait. Elle reconnaissait ses bras, musclés, l’entourant, lui offrant à la fois chaleur et captivité. Elle passait sa langue sur ses lèvres. Un arrière goût pâteux se faisait ressentir, identique à celui que l’on avait après un mauvais rêve plein de tourments.


« Parce que ma santé de préoccupe ? Je n’ai pas fait exprès de m’endormir ici...Et puis d’abord, c’est toi l’inconscient ! J’ai eu droit à un mot du directeur. Il m’a reproché de ne pas assez te surveiller ! »


Elle grommelait, mécontente de recevoir des reproches d’un vampire qui flirtait avec toutes les filles qui lui tombaient sous la main. Elle était irritée d’avoir en quelques sortes, failli à son devoir. Il ne se retenait pas ce pervers ! Les filles défilaient dans le bureau du Directeur pour qu’on leur efface la mémoire. Et c’était bien entendu Apoline qui s’en prenait plein la gueule ! Elle soupirait. Elle était certes, dégoûtée de son comportement, mais malgré tout, la chaleur qu’il dégageait et sa présence n’était pas déplaisante. Peu être même un peu trop. Cela l’effrayait et son rythme cardiaque en était tout chamboulé ! Son pauvre petit coeur était un peu trop solliciter ces temps-ci.


« Sérieusement, t’es vraiment qu’un Alien pervers ! Tout ce que tu fais faire c’est flirter à gauche et à droite ! Et en plus, t’es même pas capable de te retenir de leur sucer leur sang jusqu’à ce qu’elle en tombe dans les vapes ! Vraiment t’es....Je te déteste ! »


Elle se refrognait et s’appuyait théâtralement contre son torse, se causant plus de mal qu’elle ne lui en avait fait. Elle se retint de grimacer de douleur. Cette andouille ! Elle ne le supportait pas ! Il avait le don de soit la foutre en rogne, soit de l’affoler à un point ou pendant plusieurs jours, elle était tête en l’air, éveillant la curiosité de ses amies, à la fois inquiètes et intriguées sur le pourquoi du comment de son inattention. Elles étaient certes, avides de nouvelles croustillante mais aussi, très intéressées. Ce n’était pas tout les jours que la chargée de discipline aux cheveux roses étaient sur la lune, en arrivant même à se faire réprimander par le prof et le directeur...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelis R. Kisuragi
ALIEN | Give me blood and nobody will get hurt.
avatar

Capricorne Cochon
Messages : 63
Age : 22
Localisation : Derrière sa fenêtre, occupé à observer.
Humeur : Machiavélique

Relations
Statut: Level B
Amour: Princesse Hanadagi
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Ven 27 Avr - 22:05

La sentant se réveiller, il passa ses bras autour de sa taille, la tête posée sur l'épaule de la demoiselle.

Parce que ma santé de préoccupe ? Je n’ai pas fait exprès de m’endormir ici...Et puis d’abord, c’est toi l’inconscient ! J’ai eu droit à un mot du directeur. Il m’a reproché de ne pas assez te surveiller !
Souriant narquoisement, il entendit clairement le rythme cardiaque d'Apoline s'affoler et il fit glisser ses doigts dans sa douce chevelure rose.

Princesse, je trouve aussi que tu ne passes pas assez de temps avec moi. Tu ne viens même pas me réveiller le matin... n'avais-tu pas dit que tu le ferais, il y a quelques temps ?
Ouh le vilain. Mais c'était plus fort que lui. Titiller celle dont le parfum le faisait frémir d'envie faisait maintenant partie de son quotidien, il adorait la voir se mettre dans tous ses états pour le faire taire.

Sérieusement, t’es vraiment qu’un Alien pervers ! Tout ce que tu fais faire c’est flirter à gauche et à droite ! Et en plus, t’es même pas capable de te retenir de leur sucer leur sang jusqu’à ce qu’elle en tombe dans les vapes ! Vraiment t’es....Je te déteste !

Tu ne me déteste pas... tu ne le peux pas, fit-il d'un ton doux. Tu sais... si je flirte avec toutes les filles, comme tu sembles le croire, c'est parce que j'en ai besoin. Je ne suis avec elle que parce que j'ai besoin de leur sang. Nous avons une sorte de médicament qui fait office de sang synthétique, mais tous les vampires ne le supporte pas. Dans mon cas, je le supporte une fois sur deux... Mais...
Il ne finit par sa phrase, la regardant grimacer alors qu'elle s'appuyait contre son torse en béton armé. Ricanant, il se laissa partir en arrière, s'allongeant sur le sol glacé. Comme il tenait toujours la demoiselle, elle fut bien obligée de suivre le mouvement. Il ôta un bras de la fine taille de sa "captive" et le mit sous sa tête, comme appui. Finalement, il poussa un grognement méprisant et la relâcha totalement, croisant ses bras sous sa tête, les yeux fermés.

Tu semblais lunatique, ces derniers temps. Ce n'est pas très courant chez toi... s'est-il passé quelque chose ?
Se redressant sur les coudes pour pouvoir voir le visage d'Apoline, il eut un petit sourire en coin. La brise soufflait toujours et mademoiselle semblait frigorifiée. Il lui aurait bien proposé de la réchauffer mais elle refuserait à coup sûr. Il était un Alien pervers, après tout. Une rafale de vent fit s'envoler le bic, qui percuta violemment la joue du vampire, le coupant légèrement. Diable, c'est féroce un bête stylo bille. Le bloc de feuille glissa sur le sol, arriva à portée de main du blond. Jetant un oeil curieux, il tomba sur les dernières lignes.

« Ne t’en fais pas pour moi, je sais me défendre, ils ne me feront rien. Je sais me défendre. », lut-il à voix haute. Tss... te défendre toute seule ? Laisse-moi rire. Tu ne t'es même pas aperçue que je t'avais prise dans mes bras. Que feras-tu donc le jour où un vampire affamé débarquera et fera de toi son casse-croûte ?
Ses prunelles rouges furent comme illuminées de l'intérieur et, se redressant tout à fait, il approcha son visage d'Apoline.

Et ce vampire affamé pourrait très bien être moi...




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

.: J'écris en Chocolate :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://firstimpact.forumgratuit.be/
Apoline Hanadagi
Admin
avatar

Lion Rat
Messages : 102
Age : 22
Localisation : Quelque part ~ ♥
Humeur : De bonne humeur ~ ♥

Relations
Statut: Chargé de Discipline
Amour: Alien Axelis
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Sam 28 Avr - 0:03

— Princesse, je trouve aussi que tu ne passes pas assez de temps avec moi. Tu ne viens même pas me réveiller le matin... n'avais-tu pas dit que tu le ferais, il y a quelques temps ?

La moutarde lui montait au nez. Sa lèvre inférieure tremblait de rage. Serrant ses douces menottes, elle ne dit rien, mais imaginait les pires tortures qu’elle pouvait lui infliger. Elle fermait les paupières, tentant de maitriser sa rage. C’est vrai. Elle le lui avait promis, mais finalement, elle n’avait pas trouvé l’envie de lui faire face au matin. Elle ne le craignait pas, mais avait surtout peur qu’il ne la rende encore moins présente. Les piaillements de ses amies n’étaient pas toujours agréable, parfois, elle avait l’impression d’être entourée de paparazzis. Passer du temps avec lui ? ! Et pourquoi elle devrait faire ça !

— Tu ne me déteste pas... tu ne le peux pas. Tu sais... si je flirte avec toutes les filles, comme tu sembles le croire, c'est parce que j'en ai besoin. Je ne suis avec elle que parce que j'ai besoin de leur sang. Nous avons une sorte de médicament qui fait office de sang synthétique, mais tous les vampires ne le supporte pas. Dans mon cas, je le supporte une fois sur deux... Mais...

Si elle le pouvait ! Elle secouait la tête. Non, elle pouvait le détester, le haïr de tout son cœur. Non, ce n’était pas à cause de son ton doux qu’elle avait une boule au ventre. C’était à cause de son rêve oui. Il n’y était pour rien, absolument pour rien.

‘Ah !’


La voilà qui se retrouvait complètement couchée sur lui. Le sang lui montait aux joues dans les quarts de secondes qui suivaient. Puis, au bout de quelques secondes, le voilà qui grognait, d’une façon méprisante et la relâchait. Elle se relevait en hâte et assise par terre, mettait une distance entre eux. Elle le regardait du coin de l’œil, ramenant ses genoux contre elle, les entourant de ses bras.

— Tu semblais lunatique, ces derniers temps. Ce n'est pas très courant chez toi... s'est-il passé quelque chose ?


Elle détournait rapidement le regard lorsqu’il se redressait sur les coudes pour l’observé. Elle se sentait comme un bout de gâteau qu’un enfant avide fixait. Elle frissonnait. Maintenant qu’il ne la réchauffait plus, elle gelait. Quelle idée d’être sortie… Un coup de vent et son bic s’envolait, passant à plusieurs centimètres de la rosette, la faisant sursauté. Le bic griffa Axelis, mais ce qui la préoccupait, c’était la feuille qui s’était envolée en même temps que le bic. Le garçon attrapait déjà la feuille et lisait ce qu’elle avait écrit.

— « Ne t’en fais pas pour moi, je sais me défendre, ils ne me feront rien. Je sais me défendre. ».Tss... te défendre toute seule ? Laisse-moi rire. Tu ne t'es même pas aperçue que je t'avais prise dans mes bras. Que feras-tu donc le jour où un vampire affamé débarquera et fera de toi son casse-croûte ?


Il rapprochait son visage de celui de la demoiselle tandis qu’elle lui jetait un regard furieux et gêné. Elle tenait de rattraper son écrit. Mais le bonhomme le tenait à bout de bras

— Et ce vampire affamé pourrait très bien être moi...


‘P...p….pervers ! T’as pas l’droit ! Rend le moi, Axelis ! J’ai pas peur ! De toute façon, tu ne peux rien me faire ! Sauf si je te dis oui. T’as…p..pas le droit ! ‘


Le froid et l’affolement faisait bégayer la pauvre rosette. Elle le fixait, le regard effronté. Elle était trop proche de lui. Son regard fit un rapide aller-retour vers les lèvres du jeune homme, formant un sourire arrogant qui lui était propre avant de revenir se planter dans les pupilles du garçon, mais cette fois, une lueur de timidité y brillait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelis R. Kisuragi
ALIEN | Give me blood and nobody will get hurt.
avatar

Capricorne Cochon
Messages : 63
Age : 22
Localisation : Derrière sa fenêtre, occupé à observer.
Humeur : Machiavélique

Relations
Statut: Level B
Amour: Princesse Hanadagi
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Sam 28 Avr - 2:56

Apoline tenta de reprendre sa feuille mais il leva les bras, l'en empêchant.

Et ce vampire affamé pourrait très bien être moi...

P...p….pervers ! T’as pas l’droit ! Rend le moi, Axelis ! J’ai pas peur ! De toute façon, tu ne peux rien me faire ! Sauf si je te dis oui. T’as…p..pas le droit !
Un rictus cruel apparut sur les lèvres parfaites du blond. Elle n'avait pas peur ? Et elle bégayait ? Non, définitivement, c'était pas crédible. Il vit les yeux bleus de la demoiselle s'arrêter quelque secondes sur sa bouche puis revenir vers ses prunelles rouges. Une lueur timide rayonnait dans ses iris saphir et il se décala légèrement, s'éloignant d'elle.

Je n'attendrai sans doute pas le jour où tu me donneras ton feu vert, Princesse. Ne rêve pas.
Il tendit la main et caressa sa joue pâle et glacée. Laissant retomber ses doigts sur le sol, il étendit ses jambes avec un petit soupir de satisfaction, coinçant la lettre sous le bic, s'en débarrassant. Se levant, il fit quelques pas vers le bord du toit, regardant avec intérêt le sol situé des dizaines de mètres plus bas. Sautant sur le rebord, à quelques centimètres à peine du sol, il pirouetta pour faire face à la demoiselle aux cheveux roses. Il s'étira et sourit cruellement, montrant ses canines acérées et luisantes.

Peu importe ce que tu diras, tu ne pourras pas m'empêcher de plonger mes crocs dans ton joli petit cou. Tu n'es pas une Hunter, tu n'as aucun moyen de te défendre. Car même ton nom ne te protégeras plus, un jour. Tu es peut-être une Hanadagi, tu n'en restes pas moins une humaine.
En un instant il fut face à elle, puis derrière elle, à nouveau sur le rebord, puis hors du champ de vision de la belle.

Que peux-tu contre ça ? fit-il en s'immobilisant derrière elle. Même les Hunters ont du mal à choper nos Levels E.
Il glissa ses bras autour ses épaules de la Chargée de discipline et posa le menton sur son épaule.

Si je mords autant de filles, c'est parce que je ne veux pas te faire de mal. souffla-t-il, si bas qu'elle ne pouvait vraiment comprendre de qu'elle disait.

Étreinte dans ses bars d'acier, la demoiselle cessa légèrement de trembler. Elle était glacée. Bien entendu, le vampire ne songea même pas à lui proposer de redescendre d'un étage, dans la chaleur de l'académie. Non, il était bien là où il était, pourquoi partir ? Ôtant ses bras, il déboutonna sa chemise -dingue ce qu'elles pouvaient être chaudes, les chemises d'hiver de cette foutue académie- et la lui mit sur les épaules. Le froid mordant n'était rien de plus qu'une vague caresse sur son corps, même si actuellement il était torse et pieds nus. Bouh, pas grave s'il chopait un rhume -d'ailleurs, était-ce seulement possible?- , ça lui donnerait une excuse pour réclamer la présence d'Apoline à ses côtés.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

.: J'écris en Chocolate :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://firstimpact.forumgratuit.be/
Apoline Hanadagi
Admin
avatar

Lion Rat
Messages : 102
Age : 22
Localisation : Quelque part ~ ♥
Humeur : De bonne humeur ~ ♥

Relations
Statut: Chargé de Discipline
Amour: Alien Axelis
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Sam 28 Avr - 4:21

Elle était blessée. Son ego prenait un coup plutôt douloureux, et le rictus cruel d’Axelis lui faisait mal au coeur. Les perturbations qu’il lui causait commençaient à devenir pesante pour elle. Elle en avait doucement assez. Pourquoi diable tant d’adrénaline coulait dans son sang ? Pourquoi avait-elle un rythme cardiaque déplorable dès qu’il approchait ? ! Assez, elle en avait assez. Fatiguée, épuisée. Elle ne voulait qu’une chose, s’endormir. Fermer les yeux et plonger dans un univers calme et doux.

— Je n'attendrai sans doute pas le jour où tu me donneras ton feu vert, Princesse. Ne rêve pas.


Il passait sa main sur la joue d’Apoline qui, soupira doucement. Son feu vert... Il disait ça d’une façon si...essentielle ! Comme si l’avis de la jeune fille n’avait nullement sa place. Elle baissait les yeux au sol. Qu’est-ce qu’elle ne donnerait pas pour avoir un coussin, là, maintenant. Elle le regardait faire les cent pas. De nouveau, un sourire mauvais aux lèvres, il continuait à lui parler en tant que prédateur suprême. Elle frissonnait d’amertume.

— Peu importe ce que tu diras, tu ne pourras pas m'empêcher de plonger mes crocs dans ton joli petit cou. Tu n'es pas une Hunter, tu n'as aucun moyen de te défendre. Car même ton nom ne te protégeras plus, un jour. Tu es peut-être une Hanadagi, tu n'en restes pas moins une humaine. Que peux-tu contre ça ? Même les Hunters ont du mal à choper nos Levels E.

Apoline fermait les yeux à s’en faire mal. Il était derrière elle. Ses bras posés sur ses épaules et son menton appuyer dessus également, il chuchotait tout bas. Apoline n’entendit que des bribes de phrase.

— Si je mords autant de filles, c'est parce que je ne veux pas te faire de mal.


« Mords, fille, faire de mal. ». Elle ne cherchait pas à en comprendre le sens. Elle se laissait faire. Fatiguée de combattre. Elle laissait sa chaleur l’envahir. Puis, il son étreinte disparu de nouveau et quelques secondes plus tard, elle se retrouvait avec sa chemise sur les épaules.

« Arrête...Arrête de me sourire méchamment. Ton sourire mauvais...je le déteste...tu m’effrayes. Je ne veux pas que tu mordes les autres. Tu n’as pas non plus à décider pour moi. Vampire ou pas. Je reste un être vivant qui a une opinion ! J’en ai assez... pourquoi est-ce que tu t’acharnes sur moi ? Prends une de ses maudites tablettes et laisse moi tranquille ! »


Elle se releva, la chemise sur ses épaules ondulait doucement. Elle fit un pas vers lui et se collait contre son torse, se fichant royalement du fait qu’il soit nu. Elle enserrait sa taille et murmurait doucement :

‘Je suis fatiguée de tout ça...Je n’en peux plus. Arrête de me faire tourner en bourrique ! Axelis...pourquoi est-ce que tu aimes m’affoler et m’énerver ? Il y a d’autres filles qui seraient ravies que tu joues avec elle...Pourquoi s’acharner sur moi... ‘


Elle écoutait les battements réguliers du corps de l’homme. Sa peau était chaude. Elle se calmait petit à petit. Elle murmurait doucement :

« Si je te laisse faire, tu iras vagabonder ailleurs. Je ne veux avoir aucun regret. Une fois que tu seras repu tu iras séduire une autre demoiselle. Pourquoi...Pourquoi est-ce que je t’ai rencontré ! »


Elle lui donnait un coup de poing dans le torse. Laissant la parole à sa colère, rage et...jalousie ? Etait-ce de la jalousie ? Non, ce ne pouvait pas être ça... Mais avait-elle imaginé un jour qu’elle se retrouverait sur le toit de l’école avec le vampire de la Day ? Qui plus est, qu’il serait torse nu et qu’elle serait en train de à la fois l’enlacer et de le taper ? Que de colère, que de rage. Elle était perdue. Sans défense ? Oui, elle était désarmée face à lui. Faible, fatiguée et en colère.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelis R. Kisuragi
ALIEN | Give me blood and nobody will get hurt.
avatar

Capricorne Cochon
Messages : 63
Age : 22
Localisation : Derrière sa fenêtre, occupé à observer.
Humeur : Machiavélique

Relations
Statut: Level B
Amour: Princesse Hanadagi
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Sam 28 Avr - 5:35

Arrête...Arrête de me sourire méchamment. Ton sourire mauvais...je le déteste...tu m’effrayes. Je ne veux pas que tu mordes les autres. Tu n’as pas non plus à décider pour moi. Vampire ou pas. Je reste un être vivant qui a une opinion ! J’en ai assez... pourquoi est-ce que tu t’acharnes sur moi ? Prends une de ses maudites tablettes et laisse moi tranquille !

Tu ne comprends pas...
Elle ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase, se relevant. Elle vint vers lui et se colla contre son torse, ce qui le surpris. Elle enserra sa taille, ce qui ajouta à l'étonnement du vampire. Il passa une main lasse dans sa chevelure blonde dont les mèches voletaient dans la brise mordante.

Je suis fatiguée de tout ça...Je n’en peux plus. Arrête de me faire tourner en bourrique ! Axelis...pourquoi est-ce que tu aimes m’affoler et m’énerver ? Il y a d’autres filles qui seraient ravies que tu joues avec elle...Pourquoi s’acharner sur moi...

Les autres filles ne m'intéressent pas, lâcha-t-il d'un ton sec, aussi glacial que le froid.
Elle ne répondit pas, posant la tête sur son torse. Le blond glissa sa main dans les doux cheveux de la demoiselle, avant de lui caresser doucement la nuque.

Si je te laisse faire, tu iras vagabonder ailleurs. Je ne veux avoir aucun regret. Une fois que tu seras repu tu iras séduire une autre demoiselle. Pourquoi...Pourquoi est-ce que je t’ai rencontré !
Ces paroles lui firent le même effet qu'une baffe. C'est à peine s'il se rendit compte qu'elle lui avait balancé son poing dans le torse. Il garda le silence et ses doigts retombèrent dans le dos de la demoiselle. Brutalement, il s'arracha à ses bras et tourna les talons. Dos à elle, il croisa les bras. Il ne se souciant même pas de ce qu'elle pouvait penser en voyant les réseaux de cicatrices qui ornaient son dos pâle. Beaucoup de filles avaient eu peur de lui après les avoir aperçue -la question est: comment les ont-elles vues ?- et il avait toujours pris soin de les dissimuler à la gente féminine. Mais là, en ce moment, il s'en fichait royalement.

Alors pour toi, je ne suis qu'un égoïste qui, une fois satisfait, abandonne et va voir autre part ? C'est bien ça ?
Colère et tristesse se mêlaient dans sa voix. Il savait pertinemment que c'était l'image qu'il donnait de lui mais il avait espéré -en vain, apparemment- qu'Apoline voie qu'il n'était pas aussi volage qu'il ne paraissait l'être. Faisant les cent pas sans lui jeter un regard, il continua à parler, maîtrisant à peine les tremblements qui agitaient sa main, signe que son gant métallique pouvait apparaître à tout moment.

Je pensais que tu étais plus perspicace que cela...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

.: J'écris en Chocolate :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://firstimpact.forumgratuit.be/
Apoline Hanadagi
Admin
avatar

Lion Rat
Messages : 102
Age : 22
Localisation : Quelque part ~ ♥
Humeur : De bonne humeur ~ ♥

Relations
Statut: Chargé de Discipline
Amour: Alien Axelis
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Sam 28 Avr - 6:42

Elle avait fermé les yeux. L’écoutant parlé. « Les autres filles ne m’intéressent pas... ». Elle repensait à ce qu’il venait de lui dire. Son ton était froid, aussi froid que le vent qui soufflait, mais étrangement, cela n’atteignit pas Apoline. Au contraire, elle commençait à se calmer et un sourire vint s’étirer sur ses lèvres. Jusqu’à ce qu’il ne la repousse brutalement. Elle le regardait, hébétée. L’avait-elle blessée ? Lorsqu’il lui tournait le dos, elle eut un aperçu de fines lignes qui striaient son dos de porcelaine. Des cicatrices. Pourquoi ? Pourquoi avait-il autant de cicatrices sur son dos ? Pourquoi l’avait-il repoussé ?

— Alors pour toi, je ne suis qu'un égoïste qui, une fois satisfait, abandonne et va voir autre part ? C'est bien ça ?


Sa voix était tintée de colère et de tristesse. Cette tristesse faisait partie des colères qui étaient transmissibles... Apoline le regardait faire les cent pas, tremblant légèrement de rage. Elle s’en voulait. Il était certes un prince arrogant, mais malgré tout, elle devait l’avouer, il avait été gentil avec elle par moment. Se souvenant de la façon délicate dont il l’avait réchauffée, quelques minutes plus tôt, elle s’approchait de lui.

— Je pensais que tu étais plus perspicace que cela...

Se plantant derrière lui, elle l’attrapait par derrière et se collait à nouveau contre lui.

‘Désolée. Je me suis trompée, tu n’es pas un vagabond. Tu es un alien. Tu es mon alien.’


Elle avait soufflé ses mots contre la peau de son dos. Doucement, elle posait son doigt dans les lignes de peau cicatrisées et suivait leur parcours du doigt. Partant du bas de son dos et remontait jusque son cou. Lorsque son doigt atteignit son cou, elle se mit sur la pointe des pieds et y déposait un baiser. Elle rougit. C’était un geste plutôt gênant, mais elle ne regrettait pas de l’avoir fait. Elle le relâchait et reculait d’un pas. Elle rassemblait son courage pour l’affronter de devant, mais quelques secondes de silence ne feraient pas de mal. Elle fermait les yeux et inspira l’air frais. Elle retirait la chemise qu’il lui avait déposé sur les épaules, le contournait et sans le regarder dans les yeux, elle lui remit sa chemise sur ses épaules à lui.

« J’ai été idiote. Tu me pardonnes ? »


Elle lui sourit. Il allait en profiter, elle en était presque sure. Il lui lâcherait un truc du genre. ‘ Je te pardonne que si tu me donne une paille et un verre de ton sang ! ‘.

Elle secouait la tête et s’incrustait à nouveau entre ses bras. Elle prit dans sa main tremblante dans la sienne et l’amenait contre elle.

‘Qu’advienne que pourra...’

Elle se collait totalement à lui et se mettant à nouveau sur la pointe des pieds, elle lui soufflait dans l’oreille :

‘Bois Axelis. Je t’offre mon sang en guise de pardon. Je n’aurais qu’une demande. S’il te plaît ne me fait pas trop mal...Et ne part pas...’


Elle sourit doucement et tout en continuant à serrer la menotte de l’homme contre elle, rajoutait plus malicieusement :

‘Car sinon, tu vivras un véritable enfer...’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelis R. Kisuragi
ALIEN | Give me blood and nobody will get hurt.
avatar

Capricorne Cochon
Messages : 63
Age : 22
Localisation : Derrière sa fenêtre, occupé à observer.
Humeur : Machiavélique

Relations
Statut: Level B
Amour: Princesse Hanadagi
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Sam 28 Avr - 8:59

Il entendit plus qu'il ne sentit la demoiselle s'approcher de lui. Ses bras enlacèrent le blond, qui resta toutefois de marbre. Il devenait fou. Il savait qu'il devait se détacher d'elle, oublier son entêtant parfum sanguin. Mais malgré tout, il n'eut pas le courage de la repousser une nouvelle fois.

Désolée. Je me suis trompée, tu n’es pas un vagabond. Tu es un alien. Tu es mon alien.
Il sentit son souffle chaud dans son dos, puis les doigts fins de la rosette qui suivirent les tracés de ses cicatrices. Cela le fit frisonner malgré lui, si bien qu'il faillit ne pas sentit le baiser qu'elle déposa dans son cou. Elle se détacha de lui et, après quelques secondes, vint se planter devant lui, remettant la chemise sur ses propres épaules. Il haussa un sourcil perplexe. Il ne craignait pas vraiment le froid, contrairement à elle.

J’ai été idiote. Tu me pardonnes ?

Hum... fut la seule réaction qu'elle obtint.
La demoiselle s'incrusta à nouveau dans ses bras et prit sa main, celle qui se couvrait parfois d'une ou deux plaques métalliques, signe de rage mal contenue.

Qu’advienne que pourra...
Elle se colla tellement à lui qu'une mouche n'aurait pu se glisser entre eux. Se mettant sur la pointe des pieds, elle lui souffla quelque chose à l'oreille et il fallut quelques secondes au vampire pour comprendre le sens de ses paroles.

Bois Axelis. Je t’offre mon sang en guise de pardon. Je n’aurais qu’une demande. S’il te plaît ne me fait pas trop mal...Et ne part pas... Car sinon, tu vivras un véritable enfer...

Je voudrais bien voir ça, fit-il avec un petit sourire.
Il enlaça la taille de la demoiselle et se laissa doucement tomber sur le sol, s'asseyant sur la surface froide. Il glissa sa main dans sa nuque et l'embrassa tendrement. Jamais il n'avait embrassé celles qu'il allait mordre, Apoline était un cas spécial. Elle était à lui, les autres n'étaient que des amuse-bouche. Il descendit le long de sa mâchoire, le bout de sa langue glissant sur son cou. Il trouva l'endroit, sur sa douce gorge, où pulsait le sang, ce sang rouge et riche dont il avait tant besoin. Découvrant ses incisives acérées, il les plongea dans son cou. Il ne fut pas brutal, enfonçant doucement ses crocs pour lui causer un minimum de douleur. Elle aurait mal, de toute façon. Il resserra son étreinte autour de sa taille et but avidement. Le bruit de succion était souvent atroce pour les humains, c'est pourquoi il s'appliqua à ne pas faire trop de bruit. Inutile de l'affoler de trop. Il ne but que quelques dizaines de secondes mais cela lui parut être une éternité. Finalement repu, il détacha sa bouche du cou d'Apoline. Il aspira discrètement les quelques gouttes qui s'attardaient sur les bords de la morsure et attrapa sa chemise, qui avait glissé sur le sol. Il tamponna la plaie, l'essuyant. Sa bouche était barbouillée de rouge écarlate mais il ne s'en souciait guère.

Merci... merci du fond du coeur, Apoline. C'est vraiment... quelque chose d'important pour nous. Enfin, du moins, dans ma famille, on considérait cela comme un geste sacré.
Tapotant la morsure qui avait cessé de saigner, il sortit un pansement et le colla sur la plaie. Il en avait toujours sur lui, bizarrement.

Tu vas garder cette trace quelques jours. Zero risque de te faire un sermon monstre mais ignore-le. Il aboie plus qu'il ne mord, le mini-vampire.
Il laissa la demoiselle aller contre son torse. Tendrement, il lui caressa les cheveux.

Tu... n'as pas eu trop mal ? je n'ai jamais été vraiment tendre avec les autres, je ne sais pas doser le force de mes mâchoires. Et... merci. Vraiment, mille fois merci.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

.: J'écris en Chocolate :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://firstimpact.forumgratuit.be/
Apoline Hanadagi
Admin
avatar

Lion Rat
Messages : 102
Age : 22
Localisation : Quelque part ~ ♥
Humeur : De bonne humeur ~ ♥

Relations
Statut: Chargé de Discipline
Amour: Alien Axelis
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Sam 28 Avr - 19:33

Il ne réagit pas avant quelques secondes. La jeune fille, commençait a ressentir de l’appréhension. Elle avait peur, mais elle irait jusqu’au bout. Elle était déterminer à donner du sang au vampire.

— Je voudrais bien voir ça.

Il l’attrapait par la taille et s’asseyant sur le sol, l’attirait avec lui. Apoline sentait son coeur s’affoler. Ses sens lui disaient de s’enfuir, mais elle, elle les ignorait. Elle était tombée dans un piège. Et elle ne voulait pas en sortir, au contraire, elle s’y enfonçait encore plus. Axelis glissait une main sous la nuque de la chargée de discipline et il l’embrassait, le regard d’abord stupéfait, elle fermait les yeux et profitait de ce baiser, tendre et doux. Le coeur battant, elle s’accrochait à la chemise du garçon comme à une bouée de sauvetage. Un mal aise la gagnait lorsqu’il glissait sa langue jusqu’à son cou. Elle était honteuse, c’était comme si elle était entrain d’accomplir un tabou...Elle fermait les yeux, tandis qu’il se rapprochait de sa gorge. Le contact des lèvres du garçon la fit frémir. Il arrivait à sa gorge. C’était l’instant dont elle avait eu le plus peur. Le moment où il allait percer sa peau de ses crocs. Elle grimaçait de peur, retenant des larmes enfantines.

Elle les sentait pénétrer sa peau, se mordant la lèvre, elle retenait un petit cri de douleur. Il resserrait l’emprise de ses bras autour de sa taille. Les paupières closes, elle sentait son sang couler dans la bouche du vampire. Elle eut un léger sanglot. Axelis était minutieux, ne laissant que peu de bruit s’échapper tandis qu’il buvait. Le temps qui s’écoulait était long. Elle ne sentit plus la chemise du jeune homme, en ouvrant un oeil, elle constatait qu’elle était tombée à terre. Elle refermait rapidement les paupières, pensant à autre chose. Son père... Elle se demandait quelle serait sa réaction si il apprenait que sa petite protégée avait donné son sang à un vampire...Bien qu’elle ait fait même un peu plus qu’un don de sang. Elle sentit les lèvres du blond quitter sa gorge et le voilà qui tamponnait sa blessure avec , sa chemise ! Elle avait ouvert les yeux et faisait face à un garçon barbouillé de rouge autour de la bouche. Elle pouffait de rire.

— Merci... merci du fond du coeur, Apoline. C'est vraiment... quelque chose d'important pour nous. Enfin, du moins, dans ma famille, on considérait cela comme un geste sacré. Tu vas garder cette trace quelques jours. Zero risque de te faire un sermon monstre mais ignore-le. Il aboie plus qu'il ne mord, le mini-vampire.

Elle avait désormais à la place de la trace de la morsure, un joli pansement qu’il venait de lui coller. Zéro... Elle espérait qu’il n’allait pas trop la martyrisée...Elle l’aimait bien, au fond, il était quelqu’un de gentil, bien qu’il ait mauvais caractère...Il lui caressait les cheveux. Ce geste, simple, la calmait.

— Tu... n'as pas eu trop mal ? je n'ai jamais été vraiment tendre avec les autres, je ne sais pas doser le force de mes mâchoires. Et... merci. Vraiment, mille fois merci.

Elle enfouit sa tête contre son épaule. La voilà qui paniquait à nouveau. Elle n’aimait pas sa façon de s’exprimer. Il parlait comme si il allait la quitter sur le champ et se payer des vacances aux îles Fidji.

‘T’es tout barbouillé et puis arrête de me remercier comme ça...On dirait un voyageur qui remercie son hôte avant qu’il ne le quitte. Tu me fais peur...’


Elle ravalait un sanglot. Elle s’était mutée en fontaine ou quoi ! Pourquoi tant d’accès de larmes ?

‘ J’ai mal mais ça va...Je survivrais...Mais tu ne pars pas...t’as promis ! ‘

Elle relevait la tête, plantant un regard un mi implorant, mi autoritaire dans ses pupilles. Elle levait la main lui essuyait la bouche du bout du doigt. D’une toute petite voix elle lui posait une question lui brûlant la langue depuis tout à l’heure :

‘P...pourquoi est-ce que tu m’as embrassée ? Je veux dire que...tu pouvais juste boire mon sang non ? Même si je ne veux pas jouer le rôle de stock de nourriture...Enfin...pourquoi...parce que ce n’est pas possible que...rougissant, elle continue. Pardon...’

Elle baissait le regard. Elle n’arrivait pas à le cerner. Elle qui pourtant, avait presque un don pour comprendre les autres, sauf certaines filles...Elle n’arrivait pas à cerner ce vampire. Elle se sentait tellement bête et faible. Elle détestait ça. Elle eut un accès de rage envers elle même.

‘Je suis horrible, je n’arrive même pas à bien te comprendre...’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelis R. Kisuragi
ALIEN | Give me blood and nobody will get hurt.
avatar

Capricorne Cochon
Messages : 63
Age : 22
Localisation : Derrière sa fenêtre, occupé à observer.
Humeur : Machiavélique

Relations
Statut: Level B
Amour: Princesse Hanadagi
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Dim 29 Avr - 22:13

Il se sentait dans une forme éblouissante. Apoline semblait bien frêle dans ses bras musclé, tandis qu'il rayonnait littéralement.

T’es tout barbouillé et puis arrête de me remercier comme ça...On dirait un voyageur qui remercie son hôte avant qu’il ne le quitte. Tu me fais peur...

Oui, j'avais remarqué que je pouvais te terrifier, fit-il en se remémorent une crise de nerf de la demoiselle, le jour où il lui avait déballé en bloc toute la vérité. Et puis, je ne suis pas un voyageur, pas plus que tu n'es un hôte. Pas d'inquiétude, donc.
Les larmes se mirent à couler sur les joues de la demoiselle et il lui massa doucement la nuque d'une main.

J’ai mal mais ça va...Je survivrais...Mais tu ne pars pas...t’as promis !

Et je tiendrais ma promesse. Je ne brise pas mes serments, fit-il d'un ton dur.
Les yeux qu'elle plongea alors dans ses iris écarlates le firent littéralement fondre. Mi-implorant mi-autoritaire, il règnait dans ce regard une force qui l'empêcha de faire quoi que ce soit. Elle tendit la main vers ses lèvres et essuya un peu du bout des doigts le sang qui maculait les contours de sa bouche.

P...pourquoi est-ce que tu m’as embrassée ? Je veux dire que...tu pouvais juste boire mon sang non ? Même si je ne veux pas jouer le rôle de stock de nourriture...Enfin...pourquoi...parce que ce n’est pas possible que... Pardon...
Il sourit tendrement et lui caressa la joue.

Je suis horrible, je n’arrive même pas à bien te comprendre...

Ne dis pas ça... personne ne peut me comprendre, c'est comme ça. Quant à la raison pour laquelle je t'ai embrassé et pour laquelle je t'embrasserais encore, hé bien... il eut un sourire indéchiffrable et continua: Tu n'as pas besoin de la connaître.
Okay, c'était mesquin. Mais il ne pouvait se résoudre à lui dire. En fait, il ignorait parfaitement pourquoi il avait ressenti cette irrépressible envie de l'embrasser. Même s'il l'ennuyait sans cesse, il la respectait énormément et la craignait tout de même un peu. Elle était la fille de maître Hanadagi. Seulement, il fallait bien avouer. Elle s'était incrustée en lui aussi sûrement que son sang avait coulé dans le bouche du vampire. L'idée qu'elle donne son sang à un autre lui était insupportable. Tout comme beaucoup d'autres choses ayant en son centre la demoiselle au cheveux roses.

Il finit par soupirer et attrapa sa chemise. Il l'humecta légèrement et s'essuya la bouche. Bon ben... adieu chère chemise souillée de sang. Il avait intérêt à la détruire car sinon, bonjour le sermon de deux heures. Actes de vampirisme interdits dans l'enceinte de l'académie, et blablabla... il l'entendait déjà sonner dans ses oreilles.

Je tiens tout de même à préciser que j'avais vu juste dès le départ... Il l'embrassa doucement dans le cou, un sourire narquois sur les lèvres. Tu es délicieuse. Et si je pouvais me permettre un petit conseil : partons d'ici, l'odeur du sang va exciter la Night Class et ça va être le gros bordel. Je ne veux vraiment pas partager. Tu-es-à-moi ~
Possessif le p'tit Axelis ? Meuh non. Juste tout à fait.



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

.: J'écris en Chocolate :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://firstimpact.forumgratuit.be/
Apoline Hanadagi
Admin
avatar

Lion Rat
Messages : 102
Age : 22
Localisation : Quelque part ~ ♥
Humeur : De bonne humeur ~ ♥

Relations
Statut: Chargé de Discipline
Amour: Alien Axelis
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Lun 30 Avr - 5:08

— Oui, j'avais remarqué que je pouvais te terrifier Et puis, je ne suis pas un voyageur, pas plus que tu n'es un hôte. Pas d'inquiétude, donc.


Il lui massait doucement la nuque. Un soulagement se faisait ressentir, elle ne pouvait pas expliquer pourquoi, ni comment, mais elle s’était attachée à lui et malgré tout, elle ne voulait pas qu’il l’oublie ou la laisse tomber. Même si il arrivait à l’agacée au plus haut point...


— Et je tiendrais ma promesse. Je ne brise pas mes serments.


Son avait été dur, en parfait contraste avec le sourire tendre qu’il lui adressait. Le rouge lui montait aux joues. Promesse...Un sourire illuminait les lèvres de la jeune fille, qui ne pouvait être qu’apaisée et heureuse d’entendre ça de la bouche du vampire.

— Ne dis pas ça... personne ne peut me comprendre, c'est comme ça. Quant à la raison pour laquelle je t'ai embrassé et pour laquelle je t'embrasserais encore, hé bien... Tu n'as pas besoin de la connaître.


Elle eut une moue amusée et boudeuse. Mais finalement, ne redit rien, préférant peu être ne pas savoir. Son sourire aux abords indéchiffrable lorsqu’il avait parlé c’était muté en une expression de mesquinerie. La rosette soupirait, bah, de toute façon, elle s’y était habituée à force. Il attrapait sa chemise blanche déjà suffisamment martyrisées, mais pas assez au goût d’Axelis apparemment, qui après l’avoir humecter, l’utilisait tel un torchon pour essuyer sa bouche. La jeune fille quant à elle, regardait le doigt avec lequel elle avait essuyé-en vain- la bouche du jeune homme. Elle portait son pouce à sa bouche et du bout de la langue léchait la trace de sang qui y était restée.


— Je tiens tout de même à préciser que j'avais vu juste dès le départ...


Il l’embrassait dans le cou, la faisant frissonner, elle ramenait l’attention perdue pendant quelques secondes vers lui. Narquois, il enchaînait.

...Tu es délicieuse. Et si je pouvais me permettre un petit conseil : partons d'ici, l'odeur du sang va exciter la Night Class et ça va être le gros bordel. Je ne veux vraiment pas partager. Tu-es-à-moi ~

Elle sourit. Attrapant le menton du jeune homme, elle retint son visage, l’obligeant à rester près du sien. Une expression amusée et quelque peu enjôleuse, elle lui répondit du tac au tac :

‘Oh ? A toi ? Et qui te dit que ce n’est pas le contraire ? Hmmm ? Le relâchant, elle se relevait, doucement et une fois debout, lui tendait la main, un regard emprunt de malice. Debout ! Avant que l’on ne découvre que tu m’as sauvagement mordue et embrassée qui plus est.’



Les vampires...Des êtres fort ennuyeux mais aussi extrêmement drôles et...osant le penser une fois de plus, elle rajoutait mentalement la qualité d’attachants.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelis R. Kisuragi
ALIEN | Give me blood and nobody will get hurt.
avatar

Capricorne Cochon
Messages : 63
Age : 22
Localisation : Derrière sa fenêtre, occupé à observer.
Humeur : Machiavélique

Relations
Statut: Level B
Amour: Princesse Hanadagi
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Lun 30 Avr - 22:40

Apoline sourit et emprisonna le menton du vampire, l'obligeant à rester près d'elle. Ou du moins, son visage près du sien. Enjôleuse, elle répondit :

Oh ? A toi ? Et qui te dit que ce n’est pas le contraire ? Hmmm ?

Impossible, fit-il en se léchant les lèvres. Quoique ça ne me déplairait pas de t'appartenir.
La demoiselle se releva et lui tendit la main, qu'il saisit délicatement.

Debout ! Avant que l’on ne découvre que tu m’as sauvagement mordue et embrassée qui plus est.
Il se leva lentement et gracieusement. A peine fut-il redressé qu'il attrapa la délicate jeune fille par la taille, l'embrassant sur le front.

Sauvagement mordue ? Ta-ta-ta. J'ai à peine mordillé. Mais si tu veux, la prochaine fois, je te mordrai sauvagement. Mais tu risques de ne pas quitter ton lit avant quelques jours.
Un reniflement attira l’attention du blond. Zut, un vampire se tenait en bas du bâtiment et avait flairé la délicieuse odeur de sang qui flottait encore dans l’air. Il souleva donc la demoiselle dans sa bras, dans le style princesse avec un bras dans le dos et un sous ses genoux. Riant de sa tête ahurie, il se dirigea vers la porte qu’il ouvrit et descendit quelques marches. Du bout du pied, il referma la porte et s'assit dos contre la paroi, la bloquant. Déposant la demoiselle sur ses genoux, il passa un bras protecteur et un peu possessif autour de sa taille, son autre main reposant sur le sol, de métal et d'acier tranchant.

Tu ne veux pas que je parte, c'est bien ça ? Cela voudrait-il donc dire que je dois m'inviter dans ta chambre ?
Il sourit, le nez dans les cheveux de la chargée de discipline. Il lui caressa tendrement la joue, bien que concentré sur les bruits qui lui venaient de dehors. Un vampire venait de sauter sur le toit, il entendit l'infime impact. Axelis l'entendit pousser un grognement dégoûté et marcher sur le toit, sans doute à la recherche de la délicieuse humaine qui avait fait ce don sanguin. S'ils ne voulaient pas que monsieur-le-vampire-curieux les trouvent, il fallait qu'aucun bruit ne l'attire. Et quoi de mieux, pour faire taire une jolie demoiselle que de l'embrasser ? Il se pencha par dessus son épaule, ses doigts saisirent délicatement son menton et lui firent tourner la tête, unissant leurs lèvres dans un long et passionné baiser. Elle aurait pu le découper à la tronçonneuse ou même le plonger dans de l'acide, il n'aurait rien ressenti, rien d'autre que ses douces lèvres. Finalement à bout de souffle, il se sépara d'elle et enfui sa tête dans le creux de son épaule.

Désolé... souffla-t-il d'une voix rauque.
Il lui ébouriffa les cheveux.

Si... si parfois je me montre trop.. hum... brutal, n'hésite pas à frapper de toutes tes forces. J'ai fais des erreurs, autrefois, je ne veux plus en faire. Donc empêche moi de plonger à nouveau.
Il passa ses bras autour de ses épaules, posant le menton dessus. Il poussa un léger soupir de bien-être et se mit à somnoler doucement. Il était sans doute presque une heure du matin mais il n'avaient pas cours, aujourd'hui.

Quel idiot je suis ! s'exclama-t-il soudainement. Douce Princesse, tu devrais te reposer, je t'ai pris du sang, tu en es affaiblie. Excuse-moi de ne pas y avoir pensé plutôt...







~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

.: J'écris en Chocolate :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://firstimpact.forumgratuit.be/
Apoline Hanadagi
Admin
avatar

Lion Rat
Messages : 102
Age : 22
Localisation : Quelque part ~ ♥
Humeur : De bonne humeur ~ ♥

Relations
Statut: Chargé de Discipline
Amour: Alien Axelis
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Mar 1 Mai - 0:30


— Impossible. Quoique ça ne me déplairait pas de t'appartenir.

Elle secouait la tête tandis qu’il lui saisissait la main. La demoiselle se releva et lui tendit la main, qu'il saisit délicatement. Appartenir. Elle retint un rire moqueur imaginant Axelis en petit chien et elle, le tenant par une laisse. Enfin, même si l’image du félin lui allait mieux que celle du canidé, mais se balader avec un lion en laisse n’était pas une très bonne idée. La voilà qui se retrouvait de nouveau prisonnière de ses bras. Force, elle devait y être habituée me direz vous, mais malheureusement, Apoline était toujours aussi chamboulée et gênée lorsqu’il posait ses lèvres sur le front de la jeune femme.

— Sauvagement mordue ? Ta-ta-ta. J'ai à peine mordillé. Mais si tu veux, la prochaine fois, je te mordrai sauvagement. Mais tu risques de ne pas quitter ton lit avant quelques jours.

Elle était sure et certaine de ne jamais le lui demander. Quoique, rester quelques jours sans rien faire...Il y avait fort longtemps qu’elle n’avait plus flemmardé sans que personne ne lui disent rien. Mais si c’était un ‘congé’ forcé dont la cause était de l’anémie et surtout, si elle devait crever de mal, non merci. Elle préférait de loin chopper une grippe ou un rhume. Elle se sentit soulevée et poussait un petit cri de surprise :

— ‘Ah ! ‘

Passant ses mains autour du coup du jeune homme, elle vira au rouge, ne comprenant pas se qu’il lui arrivait. Pourquoi est-ce qu’il la portait ? Elle se retrouvait en moins de deux sur ses genoux, de l’autre côté de la porte en fer. Elle le relâchait, surprise. La tête lui tournait un peu. Décidément, la personne qui avait crée les vampires avait oubliée d’ajouter au menu d’option de vitesse un juste milieu entre le normal et le super rapide. Elle glissait un oeil sur le bras qui entourait sa taille et l’autre recouvert de métal.

Tu ne veux pas que je parte, c'est bien ça ? Cela voudrait-il donc dire que je dois m'inviter dans ta chambre ?

Apoline eut un rire moqueur. Sa chambre ? Hors de question. Elle tenait à la vie. Si les filles de la Day venaient à apprendre quelques choses de cette nuit, elles l’étriperaient sans attendre, alors le ramener dans sa chambre, hors de question. N’oublions pas qu’il était un alien pervers. Apoline eut l’impression d’entendre de léger pas sur le toit. Mais ! C’était impossible ! Comment quelqu’un pouvait il se retrouver là bas alors qu’il n’y avait qu’un seul escalier y menant. Elle le regardait, inquiète. Aucun mot ne sortit. Car dans la seconde qui suivit sa découverte, elle sentit son menton se faire happé et les lèvres du blondinet vinrent se plaquées contre celles de la rosette qui fermait les yeux, s’adonnait à ce baiser sans se poser de questions. Une douce chaleur lui parcourait le corps. Rompant le baiser, il lui laissait reprendre son souffle. Elle déposait un baiser dans son cou tandis que la tête du jeune homme était enfouie dans le creux de son épaule.

— Désolé... Si... si parfois je me montre trop.. hum... brutal, n'hésite pas à frapper de toutes tes forces. J'ai fais des erreurs, autrefois, je ne veux plus en faire. Donc empêche moi de plonger à nouveau.

Elle le regardait somnoler. Les traits de son visage étaient doux et paisibles. Elle posait une main sur sa mâchoire.

« D’accord, je te surveillerais et serais à tes côtés. Blondinet. »

Elle soupirait. Le contact de son bras lui envoyait des frissons jusqu’aux orteils.

— Quel idiot je suis ! Douce Princesse, tu devrais te reposer, je t'ai pris du sang, tu en es affaiblie. Excuse-moi de ne pas y avoir pensé plutôt...

Surprise, elle avait eu un léger sursaut. Se raclant la gorge, mine de rien. Elle ramenait ses mains sur ses genoux.

« -Il était temps que tu le comprennes que tu étais idiot. Si j’aurais été trop fatiguée, sache que je t’aurais planté là et sera rentrée dans ma chambre dont la porte t’es fermée jusque nouvel ordre. Et elle le sera pendant fort longtemps, peu être même à jamais, ne prends pas tout au pied de la lettre. Si je t’ai dis que je voulais que tu restes, ce n’est pas forcément une invitation. Alors maintenant, puisque tu insistes si gentiment, je vais me reposer. »

Elle relevait la tête et lui accordant un rapide baiser, elle déposait sa joue contre sa poitrine. Mais gardait les yeux ouverts. Elle avait agi machinalement, sans vraiment réfléchir.

« Axelis, il y a quelqu’un dehors n’est-ce pas ?»

Elle se collait à lui un peu plus. Il ne risquait pas vraiement grand chose vu qu’elle avait donné son accord avant qu’il ne la morde, mais si la personne derrière la porte s’avérait être un hunter et qu’elle pouvait le blesser, elle s’en voudrait...

«Tu...tu n’as pas...froid ? »

Elle rougit. Depuis tout à l’heure, il était torse nu et agissait comme si de rien n’était. Jusque maintenant, la demoiselle avait réussi à en faire de même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelis R. Kisuragi
ALIEN | Give me blood and nobody will get hurt.
avatar

Capricorne Cochon
Messages : 63
Age : 22
Localisation : Derrière sa fenêtre, occupé à observer.
Humeur : Machiavélique

Relations
Statut: Level B
Amour: Princesse Hanadagi
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Mar 1 Mai - 4:19

La demoiselle se racla la gorge et il grimaça. Ils faisaient beaucoup trop de bruit.

Il était temps que tu le comprennes que tu étais idiot. Si j’aurais été trop fatiguée, sache que je t’aurais planté là et sera rentrée dans ma chambre dont la porte t’es fermée jusque nouvel ordre. Et elle le sera pendant fort longtemps, peu être même à jamais, ne prends pas tout au pied de la lettre. Si je t’ai dis que je voulais que tu restes, ce n’est pas forcément une invitation. Alors maintenant, puisque tu insistes si gentiment, je vais me reposer.
Il la laissa poser la tête contre lui et entortilla ses cheveux roses autour de ses doigts, concentré sur l'extérieur. Il fut surprit que Apoline l'embrasse -même si ce fut trop rapide à son goût-.

Axelis, il y a quelqu’un dehors n’est-ce pas ?

Malheureusement, oui. Et je préfèrerais que tu ne le rencontre jamais, grogna-t-il.
Il avait reconnu la personne sans même la voir. Blake Kisuragi. Autrement dit, son demi-frère. Son cher demi-frère qui se faisait une joie de lui pourrir la vie.

Tu...tu n’as pas...froid ?
Il serra un peu plus la charmante demoiselle contre lui et lui tapota la joue.

Absolument pas. Et c'est parce que j'ai une jolie petite couverture sur moi, actuellement.
Souriant malicieusement, il l'attira un peu plus vers lui et se raidit brusquement, avant de s'affaler vers l'arrière, entraînant Apoline avec lui. Dans son dos, la porte était devenue un monticule de copeaux. Il rencontra avec agacement les yeux vairons d'un jeune homme aux courts cheveux blonds et aux yeux vairons, un rouge sanglant et un bleu saphir.

Dégage, Mini-Croc. Tu vois pas que j'étais occupé ? fit-il au nouveau venu, furibond.
Se redressant, il se posta devant Apoline, dévisageant avec haine le jeune vampire. Qui ne se soucia guère de son aîné et se pencha sur le côté pour voir Apoline.

Il t'a mordue ? Si oui, tu vas mourir. Parce qu'il va te tuer, fit le vampire d'une voix sérieuse, tandis que ses yeux pétillaient en voyant Axelis devenir livide, tremblant de rage. Comme l'autre.



[HorsRp: Texte pourri powa]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

.: J'écris en Chocolate :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://firstimpact.forumgratuit.be/
Apoline Hanadagi
Admin
avatar

Lion Rat
Messages : 102
Age : 22
Localisation : Quelque part ~ ♥
Humeur : De bonne humeur ~ ♥

Relations
Statut: Chargé de Discipline
Amour: Alien Axelis
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Mar 1 Mai - 5:58

— Malheureusement, oui. Et je préfèrerais que tu ne le rencontre jamais.


Elle était songeuse. Qui était donc cette personne dont il voulait l’éloigner ? Un frisson d’appréhension parcourait la peau de la demoiselle. Elle accueillit avec joie son étreinte et le contact de la main du jeune homme sur sa joue la firent sourire.

— Absolument pas. Et c'est parce que j'ai une jolie petite couverture sur moi, actuellement.


Une couverture ? Elle ? Apoline fermait les yeux, soupirant de bien-être. Elle aurait pu rester ainsi pendant longtemps. Elle en était désormais certaine. Mais son petit bonheur ne fut pas long. Axelis se raidit et elle ouvrit les yeux, ne comprenant pas trop ce qui arrivait mais elle ne se laisserait faire. Elle fut entraînée vers l’arrière en même temps qu’Axelis. Ce qui avant ressemblait à une porte, n’était désormais plus qu’un amas de copeaux. Un frisson d’horreur parcouru la jeune fille. Elle fermait les yeux, rassemblant son courage et relevait le regard vers Axelis. Celui-ci était furibond.

— Dégage, Mini-Croc. Tu vois pas que j'étais occupé


Elle observait le vampire qui se tenait devant eux. Il était un peu plus petit qu’Axelis. Il avait les même cheveux blond mais ils étaient coupés court et un de ses yeux était bleu saphir alors que l’autre, rouge écarlate. Axelis se relevait et se postait devant elle, la jeune fille réfléchissait au pourquoi du comment. L’inconnu la dévisageait, la mettant mal à l’aise.

— Il t'a mordue ? Si oui, tu vas mourir. Parce qu'il va te tuer. Comme l'autre.

Il avait parlé sur un ton sérieux mais semblait toutefois prendre beaucoup de plaisir à mettre son aîné en colère. Apoline se redressait de toute sa hauteur, posant sur lui un regard autoritaire, identique à celui qu’elle adressait aux élèves turbulents. Elle fit un pas vers le jeune homme aux yeux vairons pour s’arrêter à la hauteur d’Axelis. Elle sourit puis, pouffait de rire. Son air sérieux presque solonnel la rendait hilare. Reprenant son sérieux, elle répondit à sa révélation nonchalamment :

‘Je crois que tout le monde a le droit de faire des erreurs. Vampire ou humains. Le passé est le passé et j’ai confiance en Axelis. Quoi que tu me dises.’


Elle avait une expression calme et sûre d’elle. Elle ne voulait pas chercher à savoir qui était l’autre, ni les circonstances du ‘meurtre’. Elle n’en avait aucune envie et de toute façon, ce n’était pas le bon moment ni le bon endroit.

‘ Et quitte à mourir, je tiendrais ma promesse.’


Elle attrapait la main du vampire en colère et la serrait dans la sienne, fixant toujours l’étrange nouveau. Les défis...Elle aimait ça. Qu’était une vie morne ? Une vie sans but. Elle avait fait son choix et les conséquences de ses actes étaient sur sa responsabilité. Elle en répondait et n’en avait pas peur.

[ Hrp ->Meuh non ;P ! Voyons x ) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelis R. Kisuragi
ALIEN | Give me blood and nobody will get hurt.
avatar

Capricorne Cochon
Messages : 63
Age : 22
Localisation : Derrière sa fenêtre, occupé à observer.
Humeur : Machiavélique

Relations
Statut: Level B
Amour: Princesse Hanadagi
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Mar 1 Mai - 6:42

Apoline pouffa de rire, se postant a côté de lui. Axelis fixait son demi-frère, les mâchoires serrées. Il l'aurait bien étriper, l'asticot aux yeux vairons.

Je crois que tout le monde a le droit de faire des erreurs. Vampire ou humains. Le passé est le passé et j’ai confiance en Axelis. Quoi que tu me dises.
Ces mots le firent se détendre légèrement. Il fusilla une dernière fois du regard son petit frère et fit disparaître sa main métallique, au prix d'un énorme effort, l'arme résistant.

Et quitte à mourir, je tiendrais ma promesse.

Tu as tort de faire confiance à Rain. Ariah aussi lui faisait confiance. Mais il l'a tuée.
S'il ne réagit pas au fait qu'il l'ai appelé par son deuxième prénom, il plongea toutefois dans un océan froid et douloureux à la mention du doux nom d'Ariah. Il ne sentit même pas qu'Apoline lui prit doucement la main. Il leva la tête vers le ciel et laissa couler une larme rouge comme le sang. Se dégageant sèchement, il s'éloigna vers le rebord et s'y assit, la tête cachée contre ses genoux. Cela arracha à Blake un ricanement méprisant.

Moi c'est Blake. Content de te rencontrer, futur victime de mon frère.
Brusquement, une ombre surgit au-dessus de l'arrogant petit vampire et l'écrasa au sol. Axelis, le bras et une partie du visage entièrement métallisé, le fixait avec haine et désespoir. Le métal régressa, libérant le visage et l'épaule du blond et il siffla de rage.

Arrête avec cette histoire ! Tu n'es pas le seul à avoir souffert.

Tu m'écrases, imbécile.

Je sais.
Grognant, il relâcha le vampire qui se releva en époussetant ses vêtements.

Maman va être furieuse, tu as froissé ma chemise.

Rien à foutre. Ça ne fera qu'une cicatrice supplémentaire à ma collection.
Finalement, il tourna les talons et attrapa la demoiselle aux cheveux roses par la taille, la plaquant contre lui. Il caressa doucement sa joue, souriant malgré la tristesse encore lisible dans ses prunelles.

J'ai promis que je ne lui ferais rien. J'aime trop la taquiner.

Pathétique. Tu es un meurtrier, tu ne peux pas aimer.

Faux.
Doucement, il captura les lèvres de la rosette dans un doux baiser et lorsqu'il se sépara d'elle, Blake avait disparu.

La prochaine fois, je lui coupe la langue...



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

.: J'écris en Chocolate :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://firstimpact.forumgratuit.be/
Apoline Hanadagi
Admin
avatar

Lion Rat
Messages : 102
Age : 22
Localisation : Quelque part ~ ♥
Humeur : De bonne humeur ~ ♥

Relations
Statut: Chargé de Discipline
Amour: Alien Axelis
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Mar 1 Mai - 7:32


— Tu as tort de faire confiance à Rain. Ariah aussi lui faisait confiance. Mais il l'a tuée.

Apoline sentit de nouveau un mal à l’aise la gagner. Elle regardait le vampire aux cheveux courts, sans savoir si le sentiment qui la gagnait était de la tristesse ou de la colère. Une colère envers elle-même. Elle jetait un œil à Axelis qui avait rejeté la tête en arrière et laissait une larme coulée. Doucement, celle-ci descendait le long de sa joue. Laissant derrière elle une traînée rouge sang. Il se dégageait et la rosette baissait les yeux pendant un instant. Puis posant son regard pendant quelques instant sur le jeune homme assit, recourbé sur lui-même, elle reportait son regard sur l’inconnu qui ricanait méprisant. Elle le foudroyait du regard.

— Moi c'est Blake. Content de te rencontrer, futur victime de mon frère.

Son frère ? ! Comment un frère pouvait-il blesser son aîné de cette façon ? C’était tout simplement immonde ! La rosette fit un pas en arrière lorsqu’Axelis atterrit brutalement sur son petit frère, le plaquant au sol. Elle tremblait. Le vampire tenait son cadet au sol, son bras et une moitié de son visage empreint de douleur, haine et de tristesse était recouvert de métal. Apoline les regardait, impuissante. Finalement, l’armure de métal quittait le visage et l’épaule d’Axelis qui dit de façon rageuse :

— Arrête avec cette histoire ! Tu n'es pas le seul à avoir souffert.


— Tu m'écrases, imbécile.

— Je sais.


— Maman va être furieuse, tu as froissé ma chemise.


— Rien à foutre. Ça ne fera qu'une cicatrice supplémentaire à ma collection.


Elle écoutait la discussion des deux frères sans rien dire. Que pouvait-elle dire de toute façon ? Elel secouait la tête. Finalement, Black pu se relever et épousseté sa chemise. Axelis revint vers elle et l’attrapait par la taille. Elle ne montra ni résistance, ni d’entrain. Elle le regardait dans les yeux. Il était triste, même si il souriait. Peut-être pour ne pas l’inquiété ou pour essayer d’oublier…

— J'ai promis que je ne lui ferais rien. J'aime trop la taquiner.


— Pathétique. Tu es un meurtrier, tu ne peux pas aimer.

— Faux.


Sur ce, il l’embrassait, doucement. Apoline lui rendit son baiser quoique un peu sceptique. Black n’était plus là lorsque leurs lèvres se séparèrent. Elle baissait la tête, repoussant gentiment le garçon.

— La prochaine fois, je lui coupe la langue...


Elle ne savait trop comment elle devait réagir. Lui foutre une gifle parce qu’elle avait encore l’impression amère qu’il jouait avec elle ou bien se réfugier dans ses bras puissants et protecteurs. Elle finit par enlever son gilet et le lui déposer sur les épaules, comme elle l’avait fait plus tôt avec la chemise.

‘Exhibitionniste… Garde le, tu me mets mal à l’aise…’


Elle lui jetait un regard amusé, malgré son angoisse et sa désorientation. Elle finit par lui prendre la main et la déposant sur sa joue, elle murmurait.

‘ J’ai peur…Mais je ne veux pas que tu t’éloignes. Je te fais confiance, mais je t’appréhende. Aide-moi à te comprendre et à te connaître ! Bon sang ! Sais-tu à quel point je me sens mal ? J’ai l’impression d’être une écharde sous ton pied. Un petit animal
avec lequel tu joues. Si tu ne me dis rien, si tu ne m’expliques ou racontes rien, comment veux-tu que je puisse te protéger ?’


Elle soupirait et secouant la tête, lâchait sa main. Elle fit un pas vers lui et passait sa main dans les fins cheveux du blond, l’attirant à elle. Elle chuchotait d’une voix amusée :

‘J’aurais préféré que ce soit toi qui me le dise…Je t’aime Axelis Rain.’


Elle sourit gênée et plaquait ses lèvres contre les siennes, lui donnant un baiser dans lequel elle reflétait sa tendresse, la tristesse et sa terreur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelis R. Kisuragi
ALIEN | Give me blood and nobody will get hurt.
avatar

Capricorne Cochon
Messages : 63
Age : 22
Localisation : Derrière sa fenêtre, occupé à observer.
Humeur : Machiavélique

Relations
Statut: Level B
Amour: Princesse Hanadagi
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Mar 1 Mai - 8:02

Il n'avait pas embrassé Apoline pour prouver à son chieur de frère qu'il n'était pas aussi insensible qu'il ne le croyait. Il l'avait fait parce... parce qu'il ne savait pas pourquoi en fait. Il sentait la demoiselle hésiter et finalement, elle posa son petit gilet sur les épaules du blond, lui faisant hausser un sourcil perplexe.

Exhibitionniste… Garde le, tu me mets mal à l’aise…
Elle prit sa main et la posa sur sa propre joue, ce qui le fit littéralement fondre.

J’ai peur…Mais je ne veux pas que tu t’éloignes. Je te fais confiance, mais je t’appréhende. Aide-moi à te comprendre et à te connaître ! Bon sang ! Sais-tu à quel point je me sens mal ? J’ai l’impression d’être une écharde sous ton pied. Un petit animal avec lequel tu joues. Si tu ne me dis rien, si tu ne m’expliques ou racontes rien, comment veux-tu que je puisse te protéger ?

Elle soupira, ne lui laissant nul temps pour répondre et fit un pas vers lui. Passant sa fine main dans sa chevelure blonde en pagaille, elle sourit et l'attira à elle.

J’aurais préféré que ce soit toi qui me le dise…Je t’aime Axelis Rain, fit-elle avant de l'embrasser, un baiser où se mêlaient terreur, tendresse et tristesse.

Oublie le Rain... murmura-t-il en lui rendant son baiser avec passion. Moi aussi je t'aime, douce Princesse.
Il la serra contre lui et rompit le contact. Il l'embrassa sur le bout du nez et prit un air grave.

Tu veux me connaître et me comprendre, c'est bien ça ? Si c'est ce que tu souhaites...
Il s'assit en tailleur sur le sol et l'invita à faire de même. Puis il commença son récit, gommant au mieux la douleur dans sa voix.

Comme tu le sais, les vampires sont des créatures nocturnes. Je suis né dans un famille aristocratique dont les ambitions démesurées ont déclenchés de belles catastrophes. Mes parents se sont mis en tête que si un vampire pouvait vivre le jour, ce serait un honneur pour la famille. Résultat, j'ai servi de cobaye. Je t'épargnes les détails peu appétissants de ma vie et de mon éducation mais crois-moi, j'en ai bavé. Et mon dos aussi.

Mon frère est né quelques années après moi. Père ne souhaitait pas avoir d'autre enfant et Mère l'a trompé avec un autre Level B. Blake est né de cette union. En fait, des jumeaux sont nés. Blake et Ariah. Je les ai rencontrés alors que j'avais dix-huit ans. Ils en avaient quinze. Je suis tombé amoureux d'Ariah, je ne voyais qu'elle. Et un jour, elle m'a proposé de boire son sang. J'ai accepté.
Il se tut quelques instants, histoire de chasser de douloureuses images et reprit son histoire :

J'ai énormément regretté ce choix. C'est la première fois que je mordais un vampire et, je l'avoue, ce fut intense. Sans m'en rendre compte, je l'ai saignée à blanc. Elle n'a rien fait pour m'en empêcher et elle s'est laissée mourir dans mes bras. Ce que Blake ne sait pas, c'est qu'Ariah avait tenté de nombreuses fois de mettre fin à ses jours. J'ai été celui qui l'a inconsciemment aidé. Il ne m'a jamais pardonné d'avoir "tué" sa jumelle.
Il marqua une nouvelle pause mais ne tenta pas de retenir les quelques larmes qui glissèrent silencieusement sur ses joues.

Je l'ai aimée autant que je t'aime. Et l'idée de te perdre comme je l'ai perdue autrefois m'est insupportable. Alors empêche-moi de te faire du mal, promet-le moi. Tue-moi s'il le faut. Mais ne me laisse pas te blesser.




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

.: J'écris en Chocolate :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://firstimpact.forumgratuit.be/
Apoline Hanadagi
Admin
avatar

Lion Rat
Messages : 102
Age : 22
Localisation : Quelque part ~ ♥
Humeur : De bonne humeur ~ ♥

Relations
Statut: Chargé de Discipline
Amour: Alien Axelis
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Dim 6 Mai - 7:22


— Oublie le Rain... Moi aussi je t'aime, douce Princesse.


Aviez-vous déjà, ne serais-ce qu’une fois dans votre vie ressenti une sorte d’impression de légèreté ? Comme si vous flottiez librement dans le ciel. Aussi léger d’un nuage...Et bien cette sensation animait le corps d’Apoline. Elle se sentait légère, flottant sur un petit nuage rose. Le contact des lèvres du jeune homme sur le bout de son nez la fit rougir légèrement.

— Tu veux me connaître et me comprendre, c'est bien ça ? Si c'est ce que tu souhaites...


A son air grave, elle savait qu’il n’allait pas lui raconter une jolie petite histoire, mais même sans cet air, elle aurait pu le comprendre, surtout après ce qu’il c’était passé quelques minutes plus tôt...Elle s’assit à terre, repliant sous elle ses jambes et écoutait son récit. Attentivement, prête à tout.

— Comme tu le sais, les vampires sont des créatures nocturnes. Je suis né dans un famille aristocratique dont les ambitions démesurées ont déclenchés de belles catastrophes. Mes parents se sont mis en tête que si un vampire pouvait vivre le jour, ce serait un honneur pour la famille. Résultat, j'ai servi de cobaye. Je t'épargnes les détails peu appétissants de ma vie et de mon éducation mais crois-moi, j'en ai bavé. Et mon dos aussi.

Mon frère est né quelques années après moi. Père ne souhaitait pas avoir d'autre enfant et Mère l'a trompé avec un autre Level B. Blake est né de cette union. En fait, des jumeaux sont nés. Blake et Ariah. Je les ai rencontrés alors que j'avais dix-huit ans. Ils en avaient quinze. Je suis tombé amoureux d'Ariah, je ne voyais qu'elle. Et un jour, elle m'a proposé de boire son sang. J'ai accepté.
J'ai énormément regretté ce choix. C'est la première fois que je mordais un vampire et, je l'avoue, ce fut intense. Sans m'en rendre compte, je l'ai saignée à blanc. Elle n'a rien fait pour m'en empêcher et elle s'est laissée mourir dans mes bras. Ce que Blake ne sait pas, c'est qu'Ariah avait tenté de nombreuses fois de mettre fin à ses jours. J'ai été celui qui l'a inconsciemment aidé. Il ne m'a jamais pardonné d'avoir "tué" sa jumelle.


Elle posait sur lui un regard peiné. Perdre un être cher était une chose horrible. Elle chassait du bout de son doigt, les quelques fines larmes qui s’écoulait sur ses joues pâles.

— Je l'ai aimée autant que je t'aime. Et l'idée de te perdre comme je l'ai perdue autrefois m'est insupportable. Alors empêche-moi de te faire du mal, promet-le moi. Tue


Il lui semblait vulnérable, presque fragile. Apoline se redressait et enlaçait ses larges épaules de ses bras, blottissant son visage dans le creux du cou du jeune homme. Elle sentait son cœur battre la chamade dans sa poitrine. Non. Elle ne le donnerait à personne.

‘Je ne te laisserais pas te faire du mal. Je t’empêcherais de me faire du mal aussi. Je te le promets. Je ne te tuerais pas, j’en serais incapable...Mais ne t’accable pas non plus. Si ce poids est lourd à porter, partage le avec moi. Si tu te sens mal et perdu, viens vers moi. N’erre pas seul comme une âme en lamentation. Tu n’es pas seul, d’accord ?’


Elle posait ses lèvres sur son cou et y déposait un baiser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelis R. Kisuragi
ALIEN | Give me blood and nobody will get hurt.
avatar

Capricorne Cochon
Messages : 63
Age : 22
Localisation : Derrière sa fenêtre, occupé à observer.
Humeur : Machiavélique

Relations
Statut: Level B
Amour: Princesse Hanadagi
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Sam 12 Mai - 21:52

Son récit achevé, il sentit Apoline se blottir contre lui. Il leva les yeux vers la lune et esquissa un sourire.

Je ne te laisserais pas te faire du mal. Je t’empêcherais de me faire du mal aussi. Je te le promets. Je ne te tuerais pas, j’en serais incapable...Mais ne t’accable pas non plus. Si ce poids est lourd à porter, partage le avec moi. Si tu te sens mal et perdu, viens vers moi. N’erre pas seul comme une âme en lamentation. Tu n’es pas seul, d’accord ?
Il resserra ses bras autour d'elle et ferma les yeux, posant son menton sur le haut de son crâne. Maintenant qu'il était repu, le sommeil le gagnait. Il finit toutefois par s'écarter légèrement et passa un doigt sur le pansement qui cachait la trace de morsure.

Princesse, tu devrais vraiment aller dormir. Sinon je devrais venir moi-même te tirer hors du lit. Or je suis malheureusement d'une humeur exécrable le matin.
S'il l'avait dit d'un ton badin, il n'en restait pas moins très sérieux. Se réveiller le matin en se disant qu'il n'était pas comme les siens, que le soleil ne le dérangeait presque pas, tout cela lui était insupportable et le rendait d'une humeur de chien. Souriant mystérieusement, il lui caressa la joue et se releva, la tenant à nouveau dans ses bras puissants. Sans se soucier de ses protestations -d'ailleurs, qu'elle proteste ou pas, il n'y faisait pas attention- et se dirigea vers la porte. Il survola les marches plus qu'il ne les descendit, s'amusant comme un gamin, et se dirigea d'un pas vif vers le dortoir des filles. Toute en marchant, il lui demanda la direction de sa chambre.

Raconte-moi ta vie, Apoline. Comment cela se passait-il, avec Maître Hanadagi ?



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

.: J'écris en Chocolate :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://firstimpact.forumgratuit.be/
Apoline Hanadagi
Admin
avatar

Lion Rat
Messages : 102
Age : 22
Localisation : Quelque part ~ ♥
Humeur : De bonne humeur ~ ♥

Relations
Statut: Chargé de Discipline
Amour: Alien Axelis
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Sam 19 Mai - 9:35

Blotti l’un contre l’autre, Apoline pouvait sentir la respiration du vampire, qui raffermit son étreinte et posait son menton sur le haut du crâne de la jeune fille. Ne bougeant plus, ils restèrent ainsi pendant un moment. Son doigt frôlait le pansement dissimulant les deux trous dans le cou de la rosette.

— Princesse, tu devrais vraiment aller dormir. Sinon je devrais venir moi-même te tirer hors du lit. Or je suis malheureusement d'une humeur exécrable le matin.


Tu n’oserais pas de toute façon. Si des filles te voient entrer dans ma chambre, je ne veux même pas imaginer ce qu’il risque de se passer. Et puis, demain, je risque de ne pas aller en cours...pas ceux du matin du moins.
Elle se sentit soulevée dans les airs, et poussait un petit cri de surprise et stupeur. Elle ne s’y ferait jamais non. Les vampires n’avaient décidément pas de mode middle. C’était soit rapide, soit très lent. Elle se sentait un peu vaporeuse. La tête lui tournait légèrement mais cette sensation disparue bien rapidement. Elle s’aperçu qu’il se dirigeait réellement vers les dortoirs des filles et qu’il était vraiment déterminer à la reconduire jusque dans sa chambre. Elle bégayait sans vraiment réfléchir le numéro de sa chambre et voulant protester, elle fut interrompue par une autre question :

— Raconte-moi ta vie, Apoline. Comment cela se passait-il, avec Maître Hanadagi ?


Elle restait d’abord silencieuse pendant un moment. Un sourire nostalgique aux lèvres. Puis, le regard perché vers le plafond, elle commençait raconter les quelques moments plus ou moins important de son histoire :

‘Les six premières années de ma vie sont celle que j’ai passée aux côtés de Yui Hanadagi. Ce sont les seules. Jusqu’à mon entrée à l’académie il y a de cela deux ans, je ne connaissais que les forêts des montagnes, que les sources et les ruisseaux d’eau pure.
Pendant les six ans qui ont suivis mon adoption, papa est resté près de moi. Je l’adorais et l’admirait vraiment. Il était si calme, même face à sa famille qui ne m’acceptait pas. Même devant ceux qui lui disaient que j’étais une menace pour lui. Un point faible et inutile. Il ne m’a jamais laissée tombée et m’a défendue. Chaque soir, il me lisait une histoire, on jouait ensemble. Je lui préparais des petits goûters qu’il mangeait avec un sourire éclatant aux lèvres...Mais un jour, il m’envoyait dans une demeure d’été dans la montagne. Je n’étais plus en sécurité près de lui. Je disparus sans laisser de trace et sans savoir pourquoi j’étais soudainement mise à l’écart de mon papa. Mais j’acceptais son choix. S’il le faisait, c’est qu’il y avait une raison. Il y avait toujours une raison. Je lui écrivais souvent, recevant parfois des réponses. Lorsque je n’en recevais aucune, j’étais triste, mais compréhensive. Je n’appris que plus tard qu’il m’avait fait ‘disparaître' pour que les tentatives d’enlèvement cessent. Jamais je n’avais été confrontée aux kidnappeurs lorsque je vivais avec lui, et je pense que mon père y est pour quelques choses. Il veillait sur moi, directement ou indirectement. Même loin de lui, je ne pensais qu’a une chose : devenir une fille exemplaire. Je voulais qu’il garde son honneur. Je ne le décevrais pas. Quoi qu’il arrive. Même humaine, je ne le décevrais pas. »

Elle lui sourit doucement. La douleur de la séparation s’était dissipée pendant les dix années de vie en montagne. Elle avait eu le temps de comprendre, de murir, de grandir. Soudain, la jeune fille repensait à la direction qu’ils étaient en train de prendre.

-Mais, mais, tu n’as pas le droit d’entrer dans ma chambre ! C’est...ce n’est pas bien ! Un garçon ne doit pas entrer dans la chambre d’une fille ! Qui plus es....si on t’aperçoit ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelis R. Kisuragi
ALIEN | Give me blood and nobody will get hurt.
avatar

Capricorne Cochon
Messages : 63
Age : 22
Localisation : Derrière sa fenêtre, occupé à observer.
Humeur : Machiavélique

Relations
Statut: Level B
Amour: Princesse Hanadagi
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Lun 28 Mai - 8:03

Apoline se lança dans son récit et le vampire ralentit l'allure, histoire de ne pas arriver trop vite devant la porte de sa chambre. Elle lui fit un résumer où se mêlaient mépris de la part des Hanadagi et tentatives d'enlèvement. Un infime sourire étira les lèvres du blond. Enlever une fille de Sang Pur, humaine soit-elle, relevait de folie pure. Le coupable pouvait y perdre littéralement la tête. Il allongea la foulée, conscient que si l'on le surprenait ici, il risquait de passer un très mauvais quart d'heure. Même si la demoiselle ne lui révéla pas le numéro de sa chambre, il la repéra très vite grâce aux bruits émanant de la pièce... ou plutôt à ceux qui émanaient de toutes les autres pièces (à savoir, respiration) et qu'il n'entendait pas dans celle de la demoiselle. Il ouvrit la porte du bout des doigts, grommelant un peu et finit par pousser le battant du bout du pied.

Mais, mais, tu n’as pas le droit d’entrer dans ma chambre ! C’est...ce n’est pas bien ! Un garçon ne doit pas entrer dans la chambre d’une fille ! Qui plus es....si on t’aperçoit ici..
Axelis haussa les épaules et entra, avant de refermer la porte le plus doucement possible. Il se dirigea droit vers le lit et y déposa la rosette, un grand sourire malicieux sur les lèvres.

Chère Apoline, sache que je me contre-fiche des règles de bienséances disant qu'un garçon ne peut aller comme il le veut dans la chambre d'une demoiselle. De plus, je suis vampiriquement majeur et je ne suis pas garçon mais un vampire... pas la même chose.
Il sourit de toutes ses dents et s'assit en tailleur au bord du lit.

Jolie chambre... pas assez vampirique pour moi, mais bon... fit-il, taquin.
Jouant avec un oreiller, il scruta avec attention la chambre, un petit sourire en coin. Faisant voler en l'air l'oreiller et le rattrapant, il mordilla un coin, extrayant une plume duveteuse du coussin. Mâchonnant la pointe de la plume, il reporta son regard sur Apoline.

Je ferais bien un p'tit somme avec toi... dit-il avec un grand sourire, plainsantin.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

.: J'écris en Chocolate :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://firstimpact.forumgratuit.be/
Apoline Hanadagi
Admin
avatar

Lion Rat
Messages : 102
Age : 22
Localisation : Quelque part ~ ♥
Humeur : De bonne humeur ~ ♥

Relations
Statut: Chargé de Discipline
Amour: Alien Axelis
Relations:

MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    Dim 24 Juin - 0:18

Le garçon atteignit bien rapidement la porte de sa chambre. Malgré toutes les protestations de la jeune fille, il poussait le battant de la porte. Action qui lui arrachait un grognement, faisant pouffer de rire la rosette. Apparemment, ses protestations n’avaient aucuns effets sur le jeune homme, la jeune fille soupirait tandis qu’il la déposait dans son lit. Un large sourire malicieux ornait les lèvres du vampire.

— Chère Apoline, sache que je me contre-fiche des règles de bienséances disant qu'un garçon ne peut aller comme il le veut dans la chambre d'une demoiselle. De plus, je suis vampiriquement majeur et je ne suis pas garçon mais un vampire... pas la même chose. Jolie chambre... pas assez vampirique pour moi, mais bon...


Assis en tailleur sur le bord du lit d’Apoline, il jouait avec un oreiller tout en baladant son regard dans la chambre. Une chambre classique. La jeune fille n’avait pas vraiment fait d’effort monstrueux sur la décoration intérieur. Elle avait trouvé les décorations et le design d’origine assez bons à son goût et pour le peu de temps qu’elle passait dans sa chambre, cela lui allait. Son lit était un amas de cousins. Un seul coussin ne lui suffisait pas. Elle aimait dormir entourée de ces petits objets moelleux et confortable. La petite chose que le vampire tenait entre ses mains s’envolait dans les airs avant d’être rattrapé et mordillée. La jeune fille étonnée, le regardait extraire de son coussin une plume. Une plume qui fut bien rapidement mordillée, elle aussi.

-Je ferais bien un p’tit somme avec toi...


Se redressant et se rapprochant du jeune homme un sourire aux lèvres, la jeune fille mit ses deux mains sur ses épaules et appuyant de toutes ses forces, le fit basculer sur son lit, Les mains de chaque côtés de son corps, elle lui dit:

‘ Un petit somme ? Tu n’as pas peur que je ne te laisse pas dormir pour te punir d’être entré dans ma chambre ? C’est vilain de désobéir Axelis, très vilain... ’


Elle le regardait dans les yeux, souriant amusée par son propre comportement. D’une main, elle retournait le bout flexible de la plume toujours captive des crocs du vampire et chatouillait le nez du jeune homme avec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Songe d'une nuit d'hiver[ P;V : Axelis Rain Kisuragi]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» « L'hiver s'installe doucement dans la nuit, la neige est reine, à son tour. » - Panthère des Neiges.
» ARTHUR RACKHAM (1867-1939)
» Le Songe d'une nuit d'horreur
» Par une froide nuit d'hiver ... [ Libre à tous ^w^ ]
» Par une froide nuit d'hiver - 8112 ,Décembre [Pv Kaneki Satsuya][Inachevé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight, la renaissance :: Académie Cross :: Le Toit-
Sauter vers: