Vampire Knight, la renaissance

FORUM DEMENAGE
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eleanore Angel

Aller en bas 
AuteurMessage
Eleanore Angel

avatar

Féminin Gémeaux Rat
Messages : 19
Age : 22
Localisation : Dans les rues en train de virevolter au gré de la musique et de la danse ♪
Humeur : Joyeuse et dansante ♪

Relations
Statut: Humaine extérieure
Amour: La musique est mon seul amour
Relations:

MessageSujet: Eleanore Angel   Dim 6 Mai - 3:19

    « Général »


    ( 3 icons de votre personnage)

    A écouter pendant la lecture ;D

      Nom: Angel

      Prénom: Eleanore

      Age: 12 ans

      Race: Humaine

      Votre statut: Humaine extérieure

      Pouvoir: Aucun, même si sa danse est hypnotisante

      Métier: Danseuse le jour et voleuse la nuit


    « Description »



      Caractère: Eleanore Angel. Que tout le monde connait sous le nom d’Elea la danseuse de rue. Enfin, presque tout le monde. On n’imagine pas comme le bouche-a-oreille peut marcher, dans les rues…Bref. La demoiselle est une vraie boule d’énergie. Il faut toujours qu’elle ait les mains occupées, qu’elle bouge. Elle n’arriverait pas à rester en place deux minutes, et encore moins à aller à l’école rester sur un banc pendant des heures. Si jamais vous l’y obligeriez… elle deviendrait très certainement folle – plus qu’elle ne l’ait déjà, je précise. Folle est une façon de parler, bien sûr. La demoiselle est parfaitement saine d’esprit. C’est simplement qu’une fille avec autant de désinvolture, de naïveté et d’innocence, c’est à se demander si elle a toute sa tête. Bien que quand elle danse et qu’elle est à fond dans sa passion, peu arrivent à se détacher d’elle, quand elle arrête, elle redevient « normale » et peu s’intéresse alors à elle, surtout quand elle vient vers vous avec sa petite sacoche avec ses yeux implorants en vous demandant un petit geste. Eh oui, Elea vit à la rue… Mais nous y reviendrons plus tard. Pour le moment, son caractère. Que dire de plus ? Regrouper tout les sentiments bons de cette terre, regrouper les dans une personne, et vous avez Eleanore Angel. Grande blagueuse dans l’âme, elle aime faire de nouvelles connaissances et rares sont les personnes la détestant. Enfin… tout dépend de la façon de voir les choses. Quand je disais qu’Elea est naïve. Oui et non, enfaite. Dans une certaine mesure, elle ne réalise pas tout à fait les actes qu’elle peut avoir, et cela lui arrive souvent de regretter un acte après coup. Mais ça ne veut pas dire que la demoiselle est bête. C’est possible qu’elle fasse semblant d’être innocente quand elle réalise pleinement ce qu’elle fait et qu’elle veut simplement se sortir d’un pétrin. En d’autres termes, elle sait utiliser ses atouts quand il le faut. Et évidemment, elle n’a pas que son bon côté. Non, non, elle n’est pas parfaite. Loin de là. Simplement, avec le temps, elle a appris à les dompter, à les camoufler. Par exemple, la demoiselle est extrêmement capricieuse. Elle aimerait beaucoup de choses, et quand elle ne les as pas tout de suite, elle a tendance à bouder. D’une manière tellement enfantine que ça en devient pittoresque. Et sa manière de parler ne plait pas forcément à tout le monde. Là encore, elle rappelle une enfant : elle dit ce qu’elle pense, et parfois, il vaudrait mieux pour elle de se taire. Elle ignore complètement la notion de tact. Et elle ignore aussi la notion de vantardise. Bon, ce n’est pas vraiment un défaut, mais elle manque beaucoup de confiance en soi. Pourtant, elle n’est pas défaitiste, il faut bien différencier les deux. Elle n’aime pas obéir. Alors là, c’est une chose dont elle a horreur. Très émotive, les larmes lui montent facilement aux yeux, que ce soit de joie ou de tristesse. Son manque de méfiance pourrait aussi lui jouer des tours, tout comme sa manière d’être souvent perdue dans ses pensées… Mais en règle générale, elle essaye de cacher ses défauts : bien qu’elle n’essaye pas de cacher sa principale qualité qui est aussi son principal défaut : son humour et sa gentillesse à toute épreuve.

      Physique: Le moins que l’on puisse dire, c’est que la demoiselle arrive parfaitement à se fondre dans la masse. Du haut de son mètre trente-cinq pour sa vingtaine de kilos, elle passe finalement inaperçue, ce qui lui va parfaitement bien. Enfin, on ne la remarque pas quand elle ne veut pas se faire remarquer. Elle sait parfaitement comment faire pour que tout le monde la voie : elle se met à danser. Vous devez vous dire : bof, elle danse, oui et alors ? Oui, mais elle, ce n’est pas simplement de la danse. Quand elle danse, tout le monde commence à sourire. Quand elle danse dans la rue, peu continue de marcher et presque tous s’arrête pour la regarder. Quand elle danse, elle ne pense à rien d’autre, à part au bonheur de sentir tout son corps bouger en rythme de la musique entrainante. Quand elle danse, ce n’est plus la petite fille mignonne, c’est une merveille d’agilité et de souplesse. Quel type de danse préfère-t-elle ? Tout. En passant par le rap, le classique, le moderne, le « collé serré », tant que son corps hypnotise les gens et que ça bouge un minimum, elle le danse. Chez elle, c’est instinctif. Mais assez parlé de sa passion. Passons à son visage. Un regard pur d’ange et d’innocence. Enfin. En général. Parfois, cette mignonne petite bouille peut devenir un vrai petit diable. Mais c’est rare. Le plus souvent, un immense sourire est accroché à son visage, éblouissant de naïveté. Quand elle ne rit pas, bien sûr. Ses superbes yeux bleus pétillent souvent de malice et d’humour, comme si elle avait toujours une blague en tête ou à faire. Ses beaux cheveux blonds/blancs lui tombent dans le bas du dos, en ondulant légèrement. Elle se fait souvent des nattes de chaque côté du visage, et sa frange lui tombe dans les yeux, l’obligeant à les repousser toutes les deux secondes. Question vêtements, elle porte souvent des habits légers, des tenues pratiques tout en étant jolies pour danser… et voler. Ils lui permettent de se déplacer agilement, avec toute la volonté de mouvements qu’elle veut. Vous l’aurez compris, Eleanore respire la joie de vivre et l’optimisme, et ça se voit. C’est à peine si tout son corps ne rayonne pas d’une bonne humeur perpétuelle, surtout quand elle danse. La danse, cette passion qui l’empêche de craquer…

      Famille et histoire: Comment expliquer l’histoire de quelqu’un qui n’en a aucun souvenir avant ses huit ans ?

      « Quand je me suis réveillée, j’étais allongée sous la pluie, dans une forêt. Je devais avoir… huit ans. J’étais trempée et complètement ankylosée, comme si j’avais passé des heures sous cette trombe et dans cette position inconfortable. Je ne suis même pas arrivée à me lever tout de suite. Ma tête tournait, et je n’arrivais pas à réfléchir correctement. Comment en étais-je arrivée là ? Je ne me rappelais même pas mon prénom… Alors j’ai attendu. Quand j’ai finalement réussi à me lever, me idées étaient toutes embrouillés. J’ai commencé à marcher. Longtemps. Il a fait nuit très vite. Je me rappelle encore de cette nuit-là, comme si c’était hier. On ne voyait rien, je me cognais dans les arbres, je trébuchais toutes les deux secondes, et j’entendais des bruits bizarres… Il faisait tellement noir… »

      Quand Eleanore trouva la civilisation, elle en fut ébahie. Toute cette grandeur, cette prestance… Comme elle ne se rappelait de rien, elle avança droit devant elle, regardant autour d’elle avec admiration, ses bras frêles repliés contre sa poitrine comme pour se protéger. Elle passa la journée dans cette ville, mais ses souvenirs ne revenaient pas. Et en plus, elle commençait à avoir faim : son ventre grognait. Ignorant ce qu’elle devait faire, elle demandait aux gens qui passaient où elle devait aller. Sale et déguenillée, les passants la regardaient avec dégout et ne répondaient pas, se contentant de s’en aller avec des pas vifs. Les larmes ne tardèrent pas à rouler sur ces joues, à mesure que le soleil disparaissait derrière les montagnes. Elle alla dans une auberge, un hôtel-restaurant, mais personne ne voulait d’une petite fille sans argent. Finalement, elle alla dans une ruelle sombre, une impasse, et se recroquevilla sous les débris d’un vieux chariot. Elle dût s’endormir, car quand elle se réveilla en sursaut, il faisait nuit noire, et plus un bruit ne se faisait entendre. L’enfant amnésique prit peur, mais ne bougea pas. Le bruit bizarre qu’elle avait entendu ne pouvait être que le fruit de son imagination, ou à la limite un chat. Non ?

      Non. Ce n’était pas un chat. Loin de là. La jeune enfant entendit tout d’abord deux voix, et elle se recroquevilla encore un peu plus dans sa misérable cachette, espérant que personne ne la remarque, bien qu’elle ait peur que les battements affolés de son cœur ne la trahisse… Les voix se firent plus précises, et la demoiselle remarqua qu’ils semblaient en colère. Et elle remarqua aussi rapidement autre chose. Aucun des deux ne semblait normal. Leur discussion en tout cas ne l’était pas. Ils parlaient d’une académie, de classes, de sangs-purs, mais ce n’était pas le pire. Non, le pire était certainement le mot vampire, dont ils parlaient le plus normalement du monde. Bon. Soit Elea n’était pas très réveillée, soit les deux zigotos avaient bus une bouteille de trop. Pourtant, la jeune fille n’en avait pas l’impression… Et elle n’avait pas non plus l’impression de rêver. Les deux hommes ne tardèrent pas à s’en aller, laissant la demoiselle à ses réflexions et sa peur.

      « Est-ce possible ? »

      Cette question la tarauda pendant des heures et des heures. Finalement, elle se rendormit et ne se réveilla que quand le soleil lui caressa la peau. Elle essaya d’oublier l’étrange conversation, mais rien n’y faisait. Alors elle se leva et se remit à slalomer dans la ville, sans but. La faim recommençait à la tenailler, et plus fortement encore. Elle marchait à pas lent à travers la ville, mendiant aux rares passants.

      « Ce que j’ai faim… Pourquoi personne ne le voit et ne veux me donner à manger ? … Tiens ? Mais… qu’est ce que j’entends ? De la musique ? Allons voir… Oh ! Quelqu’un qui as une radio ! Comme la musique est entrainante… »

      La demoiselle s’était approchée doucement et glissée entre les piétons qui s’étaient attroupés autour du jeune homme à la radio, qui commençait quelques pas de rap. Eleanore avait alors fermé les yeux. Et le plus naturellement du monde, avait commencé à danser. Un sourire aux lèvres, elle bougeait avec la musique, et peu à peu, tout le monde s’est mis à applaudir en rythme en formant un cercle autour des deux jeunes gens. C’était tellement naturel, tellement prenant, que personne ne pouvait s’empêcher de regarder et de secouer la tête en rythme. Et quand la musique s’arrêta et que l’enfant ouvrit les yeux, la foule s’était agrandie de moitié et tous applaudissaient à tout rompre en poussant des sifflements. Elle s’était inclinée, et des trombes de pièces s’étaient abattues sur le sol. Puis les gens étaient partis. Ne restaient plus que le jeune homme et elle. Celle-ci s’était tournée vers lui, un peu gênée, et fut immédiatement rassurée par son immense sourire.

      - Tu as du talent, toi ! D’où viens-tu ?

      La petite ne répondit pas, brusquement intimidée par ce beau jeune homme qui lui souriait d’un air doux. Au bout d’une dizaine de secondes, elle répondit qu’elle n’en savait rien.

      - Bah ! Tu as l’air de mourir de faim. Viens avec moi.

      Il la conduisit avec sa petite radio dans une petite auberge et lui commanda de quoi se rassasier. La petite se jeta dessus avec voracité, et en deux minutes, il ne restait plus rien dans l’assiette.

      - Tu avais l’air d’avoir faim… Tu as une famille ? Des parents, des oncles, tantes, avec qui tu es ?
      - Je suis toute seule…

      Elle l’avait dit d’une toute petite voix, et il fronça les sourcils.

      - Bon… Tu vis donc à la rue. (Tandis qu’elle acquiesça, il continua.) Tu n’a qu’a rester un peu avec moi, le temps que tu saches te débrouiller. Tu as un talent pour la danse, ce serait dommage de le gâcher.

      Et ainsi commençai « l’apprentissage » de la demoiselle. Comme elle n’avait pas souvenance de son prénom, le jeune homme – Tristan – la baptisa Eleanore Angel, comme lui. Elle en fut enchantée. Pendant des années, il fut le grand frère qu’elle n’avait jamais eu : il lui enseignait des danses, lui apprenait à gérer son potentiel, et le faisait manger à sa faim, grâce à l’argent qu’ils remportaient quand ils dansaient. Pourtant, l’argent ne suffisait plus. Il fallait recourir à des moyens plus directs pour qu’ils puissent manger à leur faim. Tristan hésita beaucoup avant de lui enseigner cette technique, pour qui ils risquaient gros. Mais finalement, il lui apprit comment faire pour voler. D’abord dans les boulangeries, des épiceries, puis des magasins plus grands. Et enfin des maisons : danseuse le jour, voleuse la nuit. Et Elea n’avait même pas onze ans quand elle apprit tout ça. Le jour de ses onze ans justement, Tristan lui offra un cadeau précieux et qui voulait tout dire : une petite radio portative.

      - Elea, il est temps que tu fasses ta vie.

      La demoiselle n’avait que onze ans, elle ne comprenait pas : Tristan était tout, pour elle. Son protecteur, son père, son frère,… Comment pouvait-il lui demander de partir ? Ils étaient si bien, tout les deux… Les larmes lui montèrent aux yeux.

      - Hé, princesse… je te demande simplement d’essayer. Je t’ai appris tout ce que je savais, les bons côtés et les moins bons. Moi, c’est ma vie, et je l’ai acceptée il y a bien longtemps. Toi, par contre… Je ne veux pas de cette vie pour toi. Tu arriveras largement à te faire de l’argent pour te nourrir. Si tu es seule, il y aura sûrement quelqu’un qui aura pitié de toi, qui t’emmènera dans un lieu où tu pourras aller à l’école, où tu auras une famille...
      - Mais ma famille, c’est toi…
      - Non, Elea, non. Moi, je t’empêche de mener une vie normale. S’il te plait, essaye, au moins. Pour moi…

      Et pour lui, elle partit. Le cœur lourd, elle promit d’essayer de refaire sa vie. Mais elle ne le voulait pas. Elle, elle souhaitait seulement rester avec lui… C’est avec le cœur lourd qu’elle partit de la ville où elle avait passé trois belles années de sa vie, les trois seules dont elle se souvenait… Depuis ce jour-là, elle vagabonde dans les rues avec sa radio portative déversant des musiques entrainantes, mais elle prenait toujours soin de ne pas trop s’éloigner de la ville où était Tristan. Au cas où. Un an est alors passé, et elle s’est installée dans une ville, où elle danse, telle un ange apportant un peu de bonheur dans les rues. Elle apprit à se débrouiller toute seule. Mais au fond d’elle, une crainte ne l’avait pas quittée depuis cette fameuse nuit : la discussion des deux hommes dans la ruelle sombre au sujet d’une académie et de vampires lui faisait bien plus peur qu’elle ne voulait l’admettre… Se pourrait-il qu’elle soit tombée pile sur la ville qui abritait cette mystérieuse académie ?

    « Autres informations »


      » Possibilité de présence: 4/7 environ, plus pendant les vacances.
      » Votre niveau en rp: Pas mauvais.
      » Ou avez-vous connu notre forum ? Je jouais à saute-mouton. Je me comprends.
      » Avez vous quelque chose à dire? Bonjour.
      » Avez-vous signez et approuvez le règlement? Yess.
      »Avez-vous répertoriez votre avatar dans le post commis a cet effet ? Yess.
      »les 3 Codes : Ok by Ta-kun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanore Angel

avatar

Féminin Gémeaux Rat
Messages : 19
Age : 22
Localisation : Dans les rues en train de virevolter au gré de la musique et de la danse ♪
Humeur : Joyeuse et dansante ♪

Relations
Statut: Humaine extérieure
Amour: La musique est mon seul amour
Relations:

MessageSujet: Re: Eleanore Angel   Mar 8 Mai - 3:50

UP ! J'ai fini hein^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takuma Ichijo

avatar

Féminin Lion Rat
Messages : 142
Age : 22
Humeur : De bonne humeur, comme d'habitude

Relations
Statut: Level B
Amour: Chrisounette ♥
Relations:

MessageSujet: Re: Eleanore Angel   Mer 9 Mai - 2:22

OK ! Tout est parfait, je n'ai rien à redire Razz !

Tu es donc VALIDEE ! N'oublie pas de générer ta fiche de personnage dans ton profil et tu peux commencer à rp.

Je verrouille cette fiche et la déplace dans les validés avant de t'attribuer ta nouvelle couleur !


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Meurci à Alice ♥ =3

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eleanore Angel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eleanore Angel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blaue Angel
» [Musical Halloween] premier tour [Magisterockers VS Evil & Angel]
» Buffy the vampire slayer et le spin-off Angel
» Angel découvre la bibliothèque
» Natacha Angel (Ministère)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight, la renaissance :: Administration :: Secrétariat des personnages :: Fiche validées-
Sauter vers: