Vampire Knight, la renaissance

FORUM DEMENAGE
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La princesse des ténèbres

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: La princesse des ténèbres    Mer 19 Oct - 3:39

    « Général »

      Nom: Kuran

      Prénom: Yûki

      Age (normal pour les humains et apparents pour les vampires): 17 ans

      Race : Sang Pur

      Votre statut : Chargée de discipline

      Pouvoir : - Deux ailes géantes comme des papillons faites de sang.
      - Pouvoir manier des armes anti-vampires.
      - Absorber les souvenirs par le toucher, ainsi que les séquelles de ceux ci


      Arme : Artemis

      Métier: Elèves


    « Description »



      Caractère (5 lignes minimum)

      Un vrai ange. Douce, timide, gentille et généreuse. Candide, obstinée, joyeuse, naïve et empathique aussi. Elle voudrait protéger tout le monde, et en oublie même parfois de se protéger elle-même. Elle serait prête à se sacrifier pour ceux qu’elle aime.

      Yûki est malgré tout une jeune fille passionnée qui aime la vie. Elle est aussi souriante, même si quelque fois elle voudrait pleurer, car Yûki ne veut pas blesser ceux qu’elle aime. Pourtant, dans sa sincérité et sa douceur, elle fait souvent l’inverse sans s’en rendre vraiment compte. Et puis, elle culpabilise. Elle cherche à réparer. Elle veut protéger le cœur de ceux qu’elle aime, même si elle doit se sacrifier elle-même au passage.

      Autrefois, elle était parfois paranoïaque et prise d’angoisse, seule, mais depuis qu’elle est devenue vampire, elle est prise d’hallucination. C’est surement dû au fait que son désire pour le sang de celui qu’elle aime la ronge. Le fait d’être séparer de tous ceux qui compte pour elle, d’être seule, malgré la présence occasionnée de son frère. Pourtant, elle avait fait son choix. C’était d’ailleurs le seul à faire. Zero ayant toujours des ennemis à pourchasser, et elle au côté de Kaname. Il ne pouvait en être autrement, n’est ce pas ? Elle et Zero ne pouvait être qu’ennemi, Kaname ne pouvait être que son frère.

      Elle fait toujours preuve de beaucoup d’empathie, elle se met à la place des autres, leurs cherche des excuses, et tente de comprendre leur douleur. Yûki hait se sentir inutile, et supporte très mal être un poids pour les êtres chers à son cœur. Et encore moins les blesser. Pourtant... elle ne fait que ça. Elle le sait et se torture. Qui est-elle pour faire tant de mal à ceux qu’elle aime ?

      Elle a tenté de partir de chez Kaname, celui-ci l’ayant retenu malgré le fait que Yûki soit la pire des épouses, une femme dont le cœur batte pour quelqu’un d’autre...

      Son bien le plus précieux est une rose qui ne fleurit que tout les dix ans, un cadeau de Kaname quand elle était petite, celui-ci l’ayant prit dans la résine. Elle aime tout ce qui est mignon et les choses sucrés. Elle est facile à bernée même si elle n’est pas du tout stupide. Juste naïve, pourtant d’une grande vivacité d’esprit. Elle se met facilement en danger et n’accepte vraiment pas sa condition de vampire, son seul souhait étant de tout reprendre comme avant. Revoir Yori. Parler à Zero comme avant... De redevenir... Yûki Kurosu. L’humaine, juste l’humaine.

      Pourtant, même si elle est désormais la chef de la Night class, l’ayant elle-même reconstituée avec l’aide d’Hanabusa, de Rima et de Shiki, elle ne peut suivre les cours de cette catégorie, n’ayant pas le niveau, c’est donc Aido qui la fait étudier, pendant d’autres heures. Elle a envoyé une invitation à Takuma pour redevenir le vice président de la Night class. Sara lui à même demandé sa protection, croyant que Kaname va tenter de la tuer. Yûki ne croit pas ses dires, car, bien qu’elle soit naïve, elle est entièrement dévouée à Kaname et ne croit que lui.

      Depuis qu’elle est revenue à l’académie, elle ne sait pas comment agir avec Zero pour reprendre les relations qu’ils avaient avant. Et puis... Elle est en état de manque depuis le départ de Kaname. N’étant que trop peu satisfaite des blood tablet même en grande quantité, n’ayant pas bu de sang depuis son fiancé et la personne qu’elle désire le plus étant à l’académie...


      Physique (5 lignes minimum) Yûki est une fille assez petite comparé à la moyenne, bien que tout de même attirante, elle a de longues jambes bien dessinées qu’elle laisse souvent à découvert, un ventre plat grâce à tout le sport qu’elle fait et une poitrine ferme, qui, sans être des plus opulente, est loin d’être inexistence, bien qu’elle ne met en valeur ses formes que rarement. Apart ça, Yûki est aussi doter de hanches plutôt étroites, de fesses rebondies et de bras plutôt frêles. Pas ou peu de graisse, Yûki est très souple et forte, pourtant, malgré ça, elle semble si fragile qu’un seul mouvement brusque pourrait la briser. Elle donne envie d’être protégée, dorlotée. Et, même si elle est une Kuran et la princesse de ce clan, elle apprend lentement à utiliser ses pouvoirs et son impulsivité et sa témérité lui vaut souvent de se mettre dans des situations très délicates voir dangereuses.

      Ses mains sont d’une douceur rare, et ses doigts sont longs et fins qui terminent par des ongles plus ou moins longs, manucurés. Le teint uniforme de sa peau est entre le beige et le rose pâle et est semblable à celui d’une poupée de porcelaine. Tous ses mouvements sont rapides et gracieux bien qu’elle fasse parfois preuve d’une maladresse peu commune.

      Son visage est fin et tendre. La beauté de celui-ci est comparable à celle d’un ange, contrairement à la plupart des vampires, même si le sien est davantage envoutant. Cela vient du fait qu’elle est presque le sosie de sa défunte mère, Juri, bien qu’elle ait hérité du doux regard d’Haruka Kuran. Il se dégage quelque chose de la petite princesse, quelque chose de sincère, chaleureux, comme les rayons du soleil. Ses traits sont délicats et son nez est droit, sous lequel il y a deux magnifiques lèvres rosées à la forme parfaite, légèrement humides qui, même dans ses mimiques les plus absurdes, sont toujours des plus tentantes. Mais ce n’est pas son principal atout, en fait. Ce qui la différencie particulièrement de ses congénères, ce qui lui est propre, est en fait son regard et son sourire.

      Ce sourire qui peut ensoleiller votre journée, qui vous fait fondre et qui peut vous convaincre que tout va bien alors que la situation est critique. On pourrait presque croire que c’est un de ses pouvoirs de sang pur. On pourrait croire, pourtant, c’est jusque que Yûki n’est absolument pas douée pour cacher ses émotions, et que, malgré elle parfois, elle les fait partager. Son sourire n’a qu’un objectif, vous rassurer, vous montrer à quel point Yûki est une fille exceptionnelle dans sa façon de voir la vie, et vous influence à vous-même, sourire de toutes vos dents. Un sourire certes radieux, mais qui ne trompe que peu de gens quand il n’est pas sincère. Car il arrive, évidemment, à Yûki de feindre sa joie de vivre. Si peu qu’elle ne sait pas vraiment comment faire. Alors non, ce faux sourire, lui, ne trompe personne et n’a que peu de saveur. Car Yûki, dans le genre manipulatrice, le masque de la sang pur hypocrite ne lui va pas. Il ne va pas non plus avec ses yeux.

      Son regard si sincère qui vous dit le fond de sa pensée sans même qu’elle n’ait besoin d’ouvrir la bouche. Ses grands yeux si expressifs, qui parlent pour elle. Leurs couleurs ne sont pas vraiment bruns. Surement pas une si simple couleur, plusieurs couleurs s’unissent pour rendre son regard unique. D’une couleur acajou avec des nuances de noirs, d’ambres, de rouge de pourpre et de beige, avec quelques touches de bordeaux, Yûki est tout simplement intrigante. Peindre seulement ses yeux pourrait prendre des heures tellement les couleurs se mélangent et changent. C’est sans parler de ses longs cils qui les entourent. D’une droiture et longueur tels des faux, ils accentuent davantage l’intensité de ses deux magnifiques phares qui font passés tant d’émotions. On peut donc lire comme dans un livre ouvert dans ceux-ci, tellement captivants... pourtant si peu intimidant. Même quand ceux-ci brillent sous la soif de sang avec leur belle couleur écarlate.

      Beaucoup de hunters et de vampires, disent qu’elle est la sang pur la moins intimident qu’il existe. Aucun charisme, et c’est assez dur de se faire respecter du monde vampirique avec son doux visage et quand vous donnez l’impression d’être une fragile jeune fille que l’on doit protéger.

      Jadis, Yûki avait un visage légèrement poupon, mais depuis sa transformation, celui-ci ainsi que sa carrure ont pris une forme beaucoup plus féminines, mais ce n’est pas le seul changement, ses cheveux courts et qui tombaient à peine ses épaules graciles de quelques mèches et qui lui donnait un air séduisant et mature, une jeune femme pleine de charmes, retombent désormais en partie jusqu’à ses reins, laissant d’autres mèches encadrer son visage angélique avec la même frange irrégulière qu’auparavant, avec quelques centimètres en plus. Cette dernière coupe lui donne un air de dame de la noblesse, distingué, parfait pour sa condition, classe mais plus poupée de porcelaine qu’avant, lui rajoutant un air ingénu plus présent qu’avant. Ses cheveux la gênant, elle les coupaient en étant humaine, pourtant, vampire, elle a choisi de les laissés poussés sous la demande de son frère. Tout comme elle met désormais de longues robes et des talons de princesse, qui est aussi un des ‘’caprices’’ de son ainé. D’ange elle est passé à poupée de porcelaine... c’est mieux ou pire ? Bof, au pire, un coup de ciseau, des nouvelles fringues, et retour à la case départ.

      Une autre particularité propre à Yûki ; le doux parfum qui émane d’elle et qui vous ensorcèlent. Que ça soit celui qui s’échappe de sa chevelure un peu comme de la vanille, où l’arome doux et sucré de son sang si délicieux. Pourtant, il n’y a pas que les innombrables pouvoirs des Kuran qui attirent les vampires. Ce liquide vermeil attirait déjà beaucoup de suceur de sang avant que ses gênes vampiriques ne se réveillent. Aussi, le sang des Kuran est le plus épais au monde, le plus délicieux, étant une descendante directe de deux Kuran, le sien n’échappe pas à la règle.

      Yûki peu paraitre très frêle, et, même si elle se met souvent dans des situations assez difficiles, sait très bien se défendre avec Artémis grâce à son père adoptif qui lui a apprit avec patience et amour. Artémis est dissimulé, quand à lui, sur un support de cuire sur sa cuisse gauche, juste en dessous de son panty et accroché à une chainette. Ce système lui permet de prendre Artémis très rapidement si un danger se présente.

      Famille et histoire (10 lignes minimum) « J’ai froid... »

      « Regarde, la neige forme un beau tapis blanc. »

      « C’est quoi, la neige ? Et ça veut dire quoi, blanc ? »

      « Blanc ? C’est ce qui n’est pas rouge. »

      « Rouge ? Qu’est ce que ça veut dire, rouge ? »


      Yûki se souvient juste d’un endroit enneigé où elle s’est perdue, et d’une créature effrayante avec les yeux écarlate, fonçant sur elle. Elle criait de toute ses forces quand un beau jeune homme à la beauté irréel vint la sauvé. Lui aussi, ses yeux étaient teinté de rouge, il tua le vampire et lui tendit une main ensanglantée.

      « C’est un monstre à visage humain, qui se repait du sang des mortels. Ce monstre porte un nom... c’est un vampire. Et jamais, tu ne devras t’en approcher. »

      « Si tu croises leur chemin, ils t’ensorcèleront. D’un seul regard. »


      Elle saisit la main qui lui était tendu. La petite, dès ses premiers souvenirs, eu une profonde admiration et un immense respect pour cet homme ainsi qu’un dévouement infini et d’un amour sans faille.

      Kaname, le nom du vampire, l'emmena chez un de ses amis, Kaien Cross, qui l'adopta et l'éleva comme sa fille. Elle faisait tout beaucoup de cauchemars sur les vampires, elle avait des angoisses qui ne la quittaient pas.

      Yûki ne parlait pas. Elle restait muette et fixait patiemment la fenêtre, comme si elle attendait quelque chose. Au grand désespoir de son père. Ce dernier cherchait tout les prétextes pour faire venir Kaname, mentant souvent quand il avait besoin de quelque chose. Il n’avait qu’à lui dire que Yûki avait des problèmes pour le faire venir. Des mensonges la plupart du temps, pourtant, le jeune homme venait, au plus grand plaisir de la petite princesse. Elle toucha ses crocs et prit peur un autre jour, pourtant, elle ne restait pas moins rassurée par sa présence. C’est avec lui, pour le faire rester, en lui attrapant sa veste de sa petite main, qu’elle dit son premier mot depuis bien longtemps, souriante.

      « Ka... na- me ? Kaname. »


      Une longue période douce et paisible s’en suivit. Yûki eu toujours peur seule, surtout dehors, pourtant, ses craintes s’envolaient avec cet homme. Il la protégeait. Il tenait à elle. Et elle l’aimait davantage. De l’amour ? Aucune idée. Elle désirait qu’il la prenne dans ses bras, qu’il reste à ses côtés, qu’il la protège, et elle, elle désirait combler se vide dans son cœur, et cette mélancolie dans ce si beau regard.

      Pourtant, quand il n’était pas là, elle avait peur. Toujours. La nuit le plus souvent, elle était la proie de cauchemar effrayant dont son père adoptif n’arrivait pas à la protéger. Effrayée, tout le temps.

      Quelque temps plus tard, Zero, un jeune garçon qui avait assisté au massacre de sa famille, arriva à la maison, il semblait fragile, et une telle haine se dégageait de lui, une telle rage dans son regard... Yûki se fixa alors pour but de le protéger et c'est à ce moment que ses cauchemars qui la hantait prirent fins, tentant de le réconforter, allant même jusqu'à le veiller des nuits entières pour qu’il s’en dorme en se sentant rassuré. Elle lui caressait les cheveux de ses mains douces pour que celui-ci trouve le sommeil, apaisé, tentant de lui faire oublier celle qui avait détruite sa vie. Toujours souriante, tentant de lui donner un peu plus l’envie d’être heureux. Elle voulait plus que tout lui donner son sourire et l’aider. Même quand il se mutilait, elle prenait sa main et posait délicatement la sienne sur sa blessure.

      « Arrête. »

      « Tu n’as plus à avoir peur ! Ça va aller maintenant. »


      Pendant 4 ans, elle essayait de l’apaiser, pendant trois ans, elle observait Kaname pendant chacune de ses rondes, lui qui lisait un livre à chaque cours. Son sauveur.

      Elle tentait pendant 4 ans d'aider Zero et d'essayer de comprendre ce qu'il traversait, de l’aider à surmonter cette épreuve et de combler le vide et la solitude dans lequel il s’était muré, sans jamais y arriver. Jusqu'au jour où celui-ci la mordit brutalement. Pourtant, elle ne voulait pas l’abandonner, malgré que son destin fût scellé. Elle ne l’abandonnerait pas, elle tenait trop à lui.

      « Tu n’as plus à avoir peur, ça va aller maintenant. »

      « J’ai vécu à tes côtés pendant 4 ans, même si je ne connaissais peut-être pas la vérité, tu ne m’as jamais donné de raisons d’avoir peur de toi, tu as toujours été là pour moi. À moi de t’aider, tu peux compter sur moi, quoi qu’il arrive. »


      Suite à cette agression, le directeur recommanda à Yûki et Zero de trouver un moyen de défense, et ils utilisèrent un sort que d'anciens hunters utilisaient pour tenir en respect ses créatures, ce qui fit que Zero eut comme " maître " Yûki. Le bracelet de Yûki produit donc un sortilège en contact avec le tatouage de Zero ce qui le paralyse. Elle a promit de l’utiliser si un jour il dégénérait en level E, ainsi que de le tuer s’il perdait toute conscience, en échange, il devait continuer à se battre.

      Pour retarder sa dégénéressance en level E, Yûki donnait son sang Zero autant de fois que sa soif se manifestait. Malgré que c’était proscrit, malgré que Kaname n’approuverait surement pas, malgré que Zero la détesterait peut être. Elle s’en foutait, tant que Zero était en vie et maître de lui même. C'est à peu près à cette période que les sentiments de Yûki pour Zero se manifestèrent et s’affirmèrent, plongeant la jeune fille dans un désarroi à cause de l’amour qu’elle portait à Kaname depuis tant d’années.

      Yûki a toujours été immature, normal, ayant perdu cinq ans de sa mémoire... Elle faisait souvent des gaffes qui torturaient davantage Zero. Elle culpabilisait, s’insultant et cherchant comment arrêter de faire souffrir l’être qu’elle voulait le plus sauver. Une idée, mauvaise certes, lui traversa l’esprit ; Se souvenir. Qui était-elle ? D’où venait-elle ? Pourquoi l’avait-on laissé dans la forêt à cette heure ? Pourquoi Kaname se trouvait là bas à ce moment précis ? Une coïncidence ? Elle devait se rappeler !

      Des visions de sang, une femme couverte d’hémoglobine l’étreignant, des illusions terrifiantes. Le résultat de ses efforts. Pas tout à fait ce qu’elle voulait à la base, en fait. Pourtant, dans ce chaos grandissant dans sa mémoire, Yori, Kaname, le directeur et Zero étaient là pour elle. Alors elle essayait de ne pas les inquiéter. Seul Zero arrivait à lui tirer certaines informations. Il était le seul avec qui elle parlait vraiment. Elle ne voulait pas qu’il s’inquiète... pourtant. Même si elle minimisait les choses pour ne pas trop en faire.

      Quand Kaname la demanda en mariage, elle ne répondit pas directement. Il voulait juste éluder ses questions, elle n’y croyait pas. Impossible. Même quand il lui dit qu’il l’aimait, elle ne répondit pas. Ou quand il lui demanda de vivre à ses côtés pour l’éternité, et qu’il effleura de ses canines son fin cou. Elle pleura, tremblante. Pourtant, c’était ce qu’elle avait toujours désiré, non ? Alors pourquoi ce genre de réactions ? Elle-même, ne comprenait pas. Ce qu’elle voulait avait, peut-être, tout simplement changé ?

      Tout était tinté de rouge. Le monde ne sera plus jamais pareil. Quelqu’un entra dans la pièce, elle se jeta sur la personne et tenta de l’étrangler. Celui-ci ne réagissait pas, acceptant son sort. Zero.

      « Pourquoi... ne t’es tu pas débattu ? »

      « Je te l’ai déjà dis... tu peux faire ce que tu veux de ma vie. »

      « Parce que... je suis ta victime ? Tu as tord. »

      « Je suis celle qui t’a amené au point de non-retour. »

      « Tu as toujours supporté mon égoïsme... Zero. Tout ça ne profitait qu’à moi. Devenir ta seule amie, penser pouvoir faire n’importe quoi pour toi... »

      « Je pensais juste que si je devenais une personne qui t’étais nécessaire, je pourrais dire adieu à la fille qui n’a pas de passé. Tout était pour moi, sinon, je ne t’aurais jamais dit que je voulais être une vampire. Je n’aurais jamais dis une telle chose... »

      « Tu... Les choses que tu dis sont étranges, j’ai l’impression que tu es en train de me dire que tu as désespérément besoin de moi. Tu as tord, Yûki. Le seul dont tu as besoin, est Kuran Kaname. Cela à toujours été ainsi. Tu es sotte. »


      Les derniers jours de sa vie d'humaine lui ont fait perdre temporairement la raison, alors Kaname lui a rendu sa mémoire en plantant ses crocs dans son cou, et en lui donnant son sang. La princesse du clan Kuran s’est alors réveillée.

      Fruit de l'union de Juri et Haruka Kuran, la petite Yûki nait sang pur. Elle entretient dès sa naissance une relation fusionnelle avec son grand frère, Kaname Kuran.

      « Grand frère... c’est quoi l’éternité ? »

      « Imagine que tu doives voyager jusqu’au bout du monde, et même plus loin encore, et bien, l’éternité, c’est comme si tu devais voyager aussi loin et même plus encore. »

      « Mais, onii-sama, si tu devais voyager là bas sans personne, tu te sentirais seul, non ? »


      Cependant à 5 ans, son oncle, Rido Kuran, tenta de voler le sang de Yûki pour s’emparer du pouvoir des Kuran. Pour protéger leur fille, Haruka et Juri donnèrent leur vie, Haruka en combattant Rido et Juri en se sacrifiant pour sceller les souvenirs et les pouvoirs vampiriques de sa fille.

      Après avoir retrouvé son passé, le désarroi de Yûki était tel qu'elle n'arrivait pas à savoir quoi faire, en plus du fait d'être si soudainement fiancé et sœur de Kaname Kuran, d'être une des créatures que Zero hait tant, il y avait aussi le fait d'avoir deux Yûki en elle, la première de 5 ans qui voulait à tout prix combler le vide dans le cœur de son grand-frère et l’autre qui voulait plus que tout protéger Zero. Après tout, être l’égale de Kaname Kuran, être sa fiancée, être une sang pur, elle n’y avait jamais rêvé. Regarder Kaname pendant ses rondes quelques minutes était amplement suffisant. Elle n’avait jamais envisagé... Et puis, quitter Zero, Yori et son père... Devenir l’ennemie de Zero était insupportable, même si c’était ce qu’ils s’étaient promis. Même si, en fin de compte, il n’y avait pas d’autre solution. Zero hait tout les vampires, et elle est la fiancée de Kaname. Lui est probablement le futur chef des hunters, vu ses pouvoirs. Et elle... la princesse la plus puissante des vampires. La princesse du clan Kuran. Elle accepta donc son destin et parti avec Kaname après avoir tuer avec Zero, son oncle qui cherchait à remplacer Juri par Yûki de par leur ressemblance.

      Pendant un an entier, elle n’est quasiment pas sortie de sa demeure, essayant de trouver un certain équilibre entre le vampire et elle, de faire le tri entre les deux Yûki qui ne semblent pas s’assembler entre elles. Yûki avait beaucoup de mal à s’adapter à sa nouvelle nature vampirique, et repoussait souvent ses limites. Elle rejetait son côté vampirique, refusant pendant des jours de se nourrir de sang, dans le secret espoir de redevenir humaine, peut-être ? Après tout, le changement s’était fait si rapidement. De la créature la plus faible et insignifiante elle était passé à la plus puissante. Un petit papillon qui se change en panthère, ça arrive souvent d’après vous ?

      Elle avait souvent des hallucinations, qui empiraient son avidité durement contrôlée, avidité qui ne sera jamais apaisé par le sang de Kaname, car son cœur ne lui appartient pas vraiment. Elle a besoin du sang de Zero pour se sentir rassasiée.

      Yûki culpabilise énormément d’être amoureuse d’un autre que Kaname et veut se punir elle-même d’avoir ce désir qu’elle considère trop égoïste pour être pardonné, elle culpabilisait d’autant plus quand Kaname lui a dit qu’elle pouvait le tuer si elle le désirait. Pendant cette année Aido lui a enseigné beaucoup de choses à savoir sur les vampires.

      Puis il eut ce bal. Où Yûki s’est rendu, accompagné de son frère. Là bas, elle put croiser ceux qu’elle aimait. Pourtant, ce bal fut loin d’être paisible. L’invité de sang pur de la famille Ouri, le fiancé de Sara Shirabuki a été tué. Peut-être l’envie de mourir, il n’empêche qu’un autre hunter est mort également. Pour éviter que ça ne se reproduise, Yûki à pris pour but d’aller voir les autres sangs pur pour leur proposé ses services en tant que « faucheuse », avec l’aide d’Artémis, elle leur donnerait la mort s’il le désirait pour éviter que le meurtre de hunter se reproduise. Après être passé chez le chef du clan Hanagi, elle passa au cimetière, et se fit attaquer.

      Heureusement, on la sauva, il l’a sauva, Zero. Elle l’avait salué comme si rien ne s’était passé pour éviter un malaise et s’était évanouie. Peu de temps après, elle s’était senti porter, et une odeur si douce, tout près... Si nostalgique. Elle écarta quelques mèches argentés et repris conscience à la dernière minute, après avoir léché la partie qu’elle aurait voulu mordre, elle ouvrit les yeux et reprit ses esprits quand son regard auburn croisa celui améthyste du hunter.

      Peu de temps après, après avoir appris que Kaname n’était pas son frère mais son ancêtre et le fondateur du clan Kuran, celui-ci parti. Yûki ressenti le besoin de rejoindre son frère. Accompagnée d’Aido, ils furent le témoin du meurtre du père d’Hanabusa. À partir de ce moment, Kaname fut considéré comme un vampire dangereux par l’association des hunters. Yûki fut arrêté par son père qui l’avait accompagné, et qui l’empêcha de rejoindre son fiancé, pour son bien.

      Alors, pour minimiser les dégâts causés par Kaname et maintenir le traité de paix entre humain et vampire, Yûki décida de prendre la tête du clan Kuran en attendant que tout se calme. Elle décida également de recréer la Night class et de devenir, ne pouvant pas commander les vampires et voulant l’aide de vampires pour aider les hunters. Car depuis les actions de Kaname, les crimes se multipliaient. Elle est désormais à la tête de la Night class, bien qu’elle ait beaucoup de mal à contrôler sa nature vampirique. Yûki commence à accepter que le fait qu’elle soit un vampire, ne changera pas. Le fait que Kaname soit recherché. Qu’elle et Zero soit ennemi... Rien ne changera. Et pour empirer, Sara a demander à rejoindre la Night class et accuse Kaname d’avoir tué Ouri-sama au bal. Yûki n’y croit pas, bien que les plans de Kaname lui soient inconnus, elle croit en lui.

      La petite princesse du clan Kuran craint aussi sa soif qui est principalement accrue par son ami d’enfance. Elle a aussi peur de sa dégénéréssance en level E. Et quand elle lui a avoué désirer lui reparler comme avant, celui-ci lui a ordonné de boire son sang, lui offrant son poignet. Yûki repoussa alors son poignet pour accéder à sa carotide et boire celui qu’elle désirait le plus... et ce qui s’est passé après...


    « Autres informations »


      » Possibilité de présence: Après 5h et de temps a autre a 12h
      » Votre niveau en rp: Potable
      » Ou avez-vous connu notre forum ? Par un forum : Vampire Knight : La Cross Académis
      » Avez vous quelque chose à dire? Tes forum son de plus en plus beaux oO
      » Avez-vous signez et approuvez le règlement? Yeap
      »Avez-vous répertoriez votre avatar dans le post commis a cet effet ? (pour les personnage qui ne proviennent pas du manga Vampire Knight..ICI) Oui
      »les 3 Codes : Validé by Zero
Revenir en haut Aller en bas
Destin



Masculin Balance Chèvre
Messages : 83
Age : 27

Relations
Statut: MJ
Amour: //
Relations:

MessageSujet: Re: La princesse des ténèbres    Mer 19 Oct - 4:24

Bienvenue Sur le forum

Amuse toi bien je te demanderai juste de mettre trois petite icone ^^ Et peut être rajouter le r de Kuran ^^

Bien sur Sur ce forum Yûki n'est pas encore un vampire ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse des ténèbres    Mer 19 Oct - 4:27

D'accord =) je vais arranger sa alors ^^ Par contre pour les îcones x) chui un peu nul j'efface tout
Revenir en haut Aller en bas
Destin



Masculin Balance Chèvre
Messages : 83
Age : 27

Relations
Statut: MJ
Amour: //
Relations:

MessageSujet: Re: La princesse des ténèbres    Mer 19 Oct - 5:27

bin donne moi tes photos et j'arrangerai ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse des ténèbres    Mer 19 Oct - 5:55

Dak par mp ?
Revenir en haut Aller en bas
Destin



Masculin Balance Chèvre
Messages : 83
Age : 27

Relations
Statut: MJ
Amour: //
Relations:

MessageSujet: Re: La princesse des ténèbres    Mer 19 Oct - 9:07

Oui s'il te plait...

Je viens de voir une grosse gourde oui yuki est bien sang pur ^^
Désolé d'avoir enduis en erreur^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse des ténèbres    Mer 19 Oct - 9:08

*secoue les mains * non non pas de mal ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La princesse des ténèbres    

Revenir en haut Aller en bas
 
La princesse des ténèbres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» Au coeur de ces ténèbres-là
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» L'héritier des Ténèbres || Forum RPG
» L'escadron des ténèbres !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight, la renaissance :: Administration :: Secrétariat des personnages :: Fiche validées-
Sauter vers: