Vampire Knight, la renaissance

FORUM DEMENAGE
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Your dear Shinji ~ [100%]

Aller en bas 
AuteurMessage
Shinji Mako

avatar

Bélier Rat
Messages : 7
Age : 22

Relations
Statut: Level D
Amour: Alone ~
Relations:

MessageSujet: Your dear Shinji ~ [100%]   Lun 19 Mar - 11:06












Mako
Shinji




Just me.
Nom : Mako
Prénom : Shinji
Âge : 17
Race : Vampire, lvl D
Statut : Day Class



What about me ?



How do you see me ?
Généralement, elles sont de couleur uniforme car Shinji n'aime pas tellement l'extravagance. Il est inutile de se faire remarquer. Que viendrait-il faire avec de telles choses si elles étaient rayée vertes à poids rose ? Si elles montaient jusqu'aux genoux ? Non. Quoi que ce pourrait être très intéressant. Se faire remarquer est une chose à proscrire, mais l'originalité est une bonne chance. Néanmoins elles sont plutôt noires, mais ce détail importe peu car elles sont dissimulée derrière ses chaussures et sous son pantalon. Vous avez peut-être deviné à présent. Oui, je parle bien des chaussettes de monsieur, car cela ne vous intéresse peut-être guère, mais certains se plaisent à admirer chaque détail de toute choses, alors ceci leur est dédié. N'est-ce pas signe de bonne volonté que de tant argumenter ?

Enfin, passons.... Passons aux chaussures, car sans elles il s'écorcherait les pieds contre le bitume, sa peau se colorait de rouge et ses pattes ne seraient qu'un bout d'os auquel pendraient lamentablement quelques lambeaux de chairs pourrie. Voyez ? Les chaussures sont importantes. Encore une fois, Shinji se passe de couleurs inutilement voyantes et opte pour un noir pur et simple. Il lui arrive tout de même parfois de se permettre une petite folie, auquel cas elles seront noires aux reflets bleus. Notre vampire aime le bleu. Vous voulez une preuve ? Et bien, si l'on excepte que son pantalon soit lui aussi noir, son T-shirt est bleu. Ou du moins à demi, car il est rayé. Ou plutôt un quart, parce qu'il ne porte pas toujours le bleu. Il préfère le gris, c'est bien plus seyant. Alors, surpris ? Je n'en doute pas. Après tout, je n'ai pas grand espoir quant à la capacité de réflexion du genre humain. Ne le prenez pas mal, je vous expose simplement des faits.

Parlons donc de quelque chose de simple. Un collier, noir. Il pourrait presque être semblable à celui d'un chien, mais restons polis. Shinji n'est pas un chien. Il trouve simplement que c'est esthétique. Non. Bien sûr que non. Êtes-vous stupide au point d'avoir cru à cela ? Bien sûr qu'il trouve ça stupide et déradant, mais il lui sert de soutient. En tant que level D, il sait que seul la lettre suivante l'attend, résister et plus dur chaque instant. Ce collier est relié à une laisse invisible qui le retiendrait contre ses pulsions animales. Mais ce n'est pas la seule chose qui lui permet de se contenir. La musique. La Grande Musique. C'est quelque chose d'incroyablement relaxant qui lui permet de se calmer, même si ce n'est qu'un peu. C'est pourquoi, des écouteurs pendent régulièrement sur ses épaules. Jamais Shinji ne s'en sépara car nul ne sait ce qui peut arriver.

Mais éloignons nous de ces babioles, passons plutôt à Shinji lui-même. Il n'est pas spécialement grand, peut-être même un peu petit par rapport à toute autre personne de son âge. De plus, il est assez fin, maigre, squelettique. Son teint pâle de se trouver trop souvent sans le sang, mal nourri, ceci ajouté à ses cheveux plus blancs que neige il donne simplement l'impression de pouvoir perdre conscience à tout instant, se briser sous la caresse du vent. Un teint maladif. Ca n'avait jamais été aussi vrai. A cause d'un tel physique, il aurait même été possible qu'on le prenne en pitié, qu'on l'apprécie. Que vous êtes mignons vous autres. Je vous explique pourquoi une telle chose n'est pas possible.

C'est ces œils rouges. Ils vous observent, ils vous jugent. Quoique vous fassiez, il vous suivra jusqu'aux tréfonds de l'enfer. Cette lueur bestiale qui brille au fond de ses prunelles. Effrayant. Et ce sourire en coin qui dévoile ses intentions aux crocs acérés. Il vous menace.

What happens in my head ?
Shinji est quelqu'un d'adorable. Ah si ! Bien sûr que si, seulement personne n'a pu réellement en être témoin. Il n'est ainsi qu'avec ses amis. Malheureusement la seule chose qu'il considère comme un ami est l'hiver, cette saison qui symbolise le renouveau chez lui. Il l'aime, la chérit plus que tout. L'hiver est son ange gardien, sa seule famille, sa mère dont il a mainte fois rêvé sans pouvoir la rencontrer. Oui, je reconnais que ce n'est pas quelque chose de commun, pourtant si vous vous risquez à insulter cette saison, le vampire le prendra comme un affront personnelle et risquera bien de vous le faire payer au prix fort. En effet, il est quelqu'un d'assez … violent lorsqu'il est contrarié. Et susceptible. Oui, il est souvent contrarié... Donc il est souvent violent. De plus, il est quelqu'un sans grande morale, mais ce dernier point résulte surtout de sa condition. Lorsque la colère surgit, l'instinct prend le relais sur la raison et il n'est guidé que par la passion, la furie.

Auparavant, il n'aurait jamais imaginé tuer quelqu'un. Petit bonhomme pur qui renfermait sa colère et sa haine du monde derrière un masque d'un sentiment de plénitude falsifié. A présent, la vue du sang, bien loin de lui déplaire, lui apportait un sentiment de jouissance infini. Il doit bien se nourrir non ? Cependant perdre la raison et devenir une bête ne fait pas partit de ses ambitions. La vie l'a fait souffrir, à lui de leur rendre la pareille. Tout simplement. Mais il veut rester maître de ses sentiments car la seule chose qui distingue l'Homme des animaux est la capacité à réfléchir.

Malgré tout cela, le jeune homme est aussi un vrai gamin, bien qu'il vaille mieux ne pas le lui faire remarquer. Vous pourrez voir qu'il a énormément de caprices, d'envies plus ou moins mâtures, des idéaux parfois assez limités et, pour couronner le tout, il est têtu et défendra ce qu'il pense être juste jusqu'à ce que mort s'en suive. Bon il n'ira peut-être pas aussi loin, néanmoins il n'en reste pas moins sûr de lui et de ses croyances et se démènera bec et ongles pour prouver qu'il a raison, ou que vous avez tord.

Si jamais vous sortez vainqueur d'un de ces 'affrontement', il y aura plusieurs alternatives. Soit il se mettra à bouder comme le sale gosse qu'il est, soit il vous le fera payer au prix fort. La première solution est sans doute la plus envisageable pour vous, mais pas forcément la plus courante. Disons que Shinji a une manière de penser basée sur l'impression que dégage une personne. Si votre tête ne lui revient pas, ne comptez pas le compter dans vos amis. Et si jamais vous lui plaisez, ne pensez pas que c'est une bonne chose. Il est quelqu'un de très bavard et se plaît à se renseigner sur la vie d'autrui, il vous fera donc passer une sorte de test afin de déterminer si, oui ou non, vous êtes apte à entrer dans son entourage.

Mais n'allez pas croire que Shinji n'est qu'un gamin qui se croit tout permis. Si ce n'était que ça, ce ne serait pas si grave. Seulement il est aussi … fou. Oui, il faut le dire. Il est fou et cette folie se révèle à travers son désire de vivre selon sa propre justice. Sans doute que les circonstances de sa 'mort' ont énormément aidé et le jeune homme a développé une haine sans pareil envers les humains - bien que cette haine ait toujours existé - et les non-humains. Les premiers parce qu'ils l'auraient laissé mourir sur le bord du trottoir sans remuer le petit doigt, trouvant qu'une oie rôtie vaut bien mieux qu'une vie humaine, et les seconds parce qu'alors qu'il souhaitait la mort par dessus tout, ce ne fut qu'une vie emplie de souffrance qui lui fut offerte.

What happened ?

En ce jour de Noël, toutes gens se rendait chez lui, prêt à déguster cette oie farcie qui cuisait depuis tant de temps. Les effluves de la volaille les appâtait depuis un bon moment maintenant, et il leur tardait d'obtenir vengeance sur cette douce torture. Il neigeait et leurs empreintes ne restaient pas longtemps visibles, couvertes par les doux flocons immaculés terminant leur chute depuis ce ciel souverain, tandis que la fumée blanchâtre s'échappait des bouches pour le rejoindre. Tous étaient heureux de vivre en ce jour bénit.

Une homme au manteau aussi noir que la neige était blanche était lui aussi pressé de rentrer chez lui. Sa femme et sa fille l'attendaient, blotties au coin du feu. Le sapin, majestueux, n'attendait que d'être couvert de cadeaux, mais le repas venait avant et le matin se fera désiré, car c'est à ce moment de la journée que la petite verra ses yeux s'illuminer en voyant les paquets colorés. La magie de Noël n'attendait que lui. Si pressé qu'il était, il ne vit pas le jeune garçon. La rencontre fut brutale, mais il s'en sortit indemne, à l'inverse de l'enfant qui se retrouva les quatre fers en l'air. Pourquoi n'avait-il pas amorti sa chute de ses mains ? Il tenait quelque chose, serré contre lui. De petites brindilles pour allumer un feu ?

On leva vers lui des si yeux si bleus qu'ils en étaient presque blanc. Le visage, pâle, amaigris par la faim, était sale, des ecchymoses étaient visibles et le menton tremblait de froid. Une main aussi squelettique que le laissait présager les joues creuses se leva, les brindilles à l'embout noircit serrées dans entre ses doigts.

« Monsieur … Vous … vous voulez des … des allumettes ? »

La voix était douce, presque suppliante, rythmée par les claquements de dents du garçon. Dans ses yeux brillait une lueur d'espoir presque éteinte. Il était là depuis le matin et n'avait pas réussi à en vendre une seule. C'était lui qui les avait fabriqué, des ses propres mains, et ses doigts étaient plein d'ampoules et d'échardes. Cependant, son père n'avait pas d'intérêt pour ces choses là, s'il ne revenait pas plein de sous, il serait battu. Mais l'homme face à lui lui jeta un regard de pitié, fit un signe négatif de la tête, et s'en alla sans même lui glisser une pièce. Dépité, le garçon s'éloigna. Il avait froid, terriblement froid. Les guenilles qui lui servaient de vêtements ne couvraient que rarement sa peau alors mise à nue devant les morsures de ce vent d'hiver et ses chaussures n'étaient plus à ses pieds. Alors qu'il allait traverser la rue, une voiture lui rasa le nez. Il fit un pas en arrière pour l'esquiver, mais ses chaussures ne suivirent pas le mouvement, et avant qu'il ne puisse les rattraper, une jeune fille les avait ramasser. « Ce sera le nid de mon nouveau lapin ! » avait-elle déclarée en détalant de la même manière que le ferait l'animal.

Le garçon alla alors s'abriter sous un porche, non loin de la boulangerie. L'odeur des pâtisseries fraiches lui pendait au nez, mais jamais il n'avait pu goûter ce met. Trop cher. Pas pour lui. Le pain sec lui suffisait. Le riz, parfois, quand les jours étaient heureux. Mais il restait froid. Aucun feu ne lui était permis, lui devait vendre cette douce flamme. Son poing se serra à cette pensée. L'envie de craquer une allumette se faisait sentir. Il ne voulait pas rentrer chez lui, il avait trop peur et préférait rester au froid. De toute façon, il se ferait battre pour n'avoir rien vendu, alors que serait une allumette de plus ? Il en avait encore plein d'autre, on ne se rendrait peut-être même pas compte de la différence. Alors, du bout des doigts, il attrapa le petit bout de bois et le frotta contre le sol. La flamme vacilla un instant alors, comme une mère couveuse, le garçon la protégea du vent fourbe. Elle le réchauffait comme l'aurait fait un poêle. C'était si agréable, si chaud ! Il était comme devant une cheminée, à l'abri du froid dans ce petit salon, assis sur le tapis moelleux hérité d'une tante. Et alors qu'il voulu s'y étendre de tout son long, la flamme disparu, de même que le poêle. Il faisait de nouveau froid.

Oserait-il craquer une nouvelle allumette ? Ce n'était pas grand chose, un de plus, il pouvait se le permettre. Alors il répéta la même action qu'auparavant et la flamme réapparue. Cette fois-ci, ce ne fut pas un poêle qui lui vînt, mais une oie rôtie. Elle était appétissante au possible. La table était déjà mise. Les couverts en argent étaient de sortie ce jour là. Papa et maman étaient là et discutaient gaiment. On coupa la dinde et en posa un morceau généreux dans chaque assiette. On se souhaita bon appétit et lorsque le petit garçon voulu enfourner le morceau, il disparu, de même que la flamme.

Arrêterait-il maintenant ? Oh non, il le voulait encore. Il voulait encore goûter à la volaille. Alors il gratta une nouvelle allumette. La dinde ne fut pas au rendez-vous, on vit cette fois une magnifique sapin éclairé de toute par. Les couleurs des guirlandes illuminaient la pièce et le reflet sur les boules de verre était tout simplement magnifique. Les cadeaux n'étaient pas encore là, mais ils ne tarderaient pas. Le père Noël passait toujours. L'étoile au sommet du sapin l'appelait et veillait à ce qu'il n'oublie aucune maison. Elle le guidait. Le jeune garçon repéra un petit papier accroché à l'arbre de Noël. Une comptine. Il voulu la lire, mais lorsqu'il l'attrapa, le sapin se déroba sous ses doigts et l'obscurité se fit.

Encore. Il fallait encore cette douce lumière. Toujours. Il attrapa une poignet des allumettes et les fit glisser contre le sol. La flamme naquit, plus belle, plus lumineuse qu'elle ne l'avait jamais été. Une silhouette apparu alors devant le petit homme. C'était un homme à la beauté époustouflante. Le regard qu'il arborait était terrifiant, mais hypnotisant. Nul ne pourrait en détourner les yeux.

« Lève toi. »

L'ordre était impérieux, et jamais le garçon n'eut la pensée de désobéir.

« Comment t'appelles-tu ? »

« Shinji … Mako. » fut sa réponse, prononcée du bout des lèvres encore bleuies par le froid.

« As-tu de la famille, Shinji ? »

La réponse ne fut pas orale, mais le hochement horizontal de la tête du petit Mako suffit. Il ne retournerait plus là-bas à présent. Un sourire se dessina sur les lèvres de l'adulte, un sourire terrifiant, mais le garçon ne put s'en aller. Ses jambes étaient paralysées par le froid, la peur et la curiosité. On lui tendit une main qu'il attrapa sans se poser de question, et lorsqu'on le tira à lui, il se laissa faire. Il ne bougea pas lorsqu'on se baissa, ni lorsqu'on lui pencha la tête sur le côté, et encore moins lorsqu'il sentit des crocs s'enfoncer dans son cou. Ce ne fut que douleur. Sa vision devînt floue, ses mains tremblèrent, sont corps se raidit, ses yeux s'agrandirent. Puis on le lâcha. Des bruits de pas avaient fait fuir l'homme qui lui aurait offert le salut suprême. Même la mort lui était refusée.

Etait-ce ainsi ? Avait-il une peine à purger ? Soit. Il vivrait jusqu'à en mourir. Y parviendrait-il ? S'il restait, il mourrait de froid. Et il avait faim. Terriblement faim. Cela faisait deux jours que le jeûne lui était imposé, parce qu'il n'avait pas apporté assez de sous. Où pourrait-il trouver à manger ? Que manger ? La réponse fut étrange à son esprit. Son père pourrait lui apporter ce précieux liquide carmin qui prenait place dans sa mémoire. Un homme inconnu du monde qui ne serait regretté de personne. Oui. Il allait rendre visite à son père.

[ HRPG : Pour les connaisseurs, oui, je me suis inspiré de la petite fille aux allumette. Un conte tout simplement merveilleux.]

~ ° ~ ° ~


Je me demande. Je me demande comment je suis arrivé là. Aujourd'hui c'est la rentrée des classes et je suis devant les portes de l'académie Cross. Je connais sa réputation, je connais plusieurs choses sur elle. Ce n'est pas pour rien que c'est ici que j'ai décidé de venir. A mais c'était dur, vraiment. J'ai du travailler sans relâche parce que vous savez, moi je n'est pas été à l'école, avant, durant – combien d'année ? - un certain nombre de temps. Je ne compte plus vraiment. Vous connaissez le lapin blanc ? Et bien si lui est toujours en retard, moi je suis en avance. Ouais, en avance, parce que je n'ai aucune heure limite, alors quoi que je fasse, je ne pourrai pas être en retard. Mon monde est particulier, j'en suis le souverain et les règles sont changeantes en fonction de mes humeurs. Je n'ai donc pas besoin de compter les secondes, les jours et encore moins les années.

Mmh. Je sens quelque chose. Ca sent l'heure de manger. Mais je ne peux pas. Ce n'est pas moi qui ai fixé cette règle, c'est la partie volatile de moi – oui, vous faites le lien ? Avec les chauve-souris. Volatile. Oh, et puis laissez tomber. – et je ne veux pas lui obéir. Si j'écoute cette fois-ci, ce pourrait bien être la dernière fois que je vois mon monde et je ne peux décidément pas l'abandonner. Le pauvre. Il se sentirait seul, avec pour seul habitant une bête féroce, assoiffée de sang.

Ne vous inquiétez donc pas, j'ai une parade. Je mets mes écouteurs, ma musique à fond. C'est la marche turque de Mozart qui résonne dans mes oreilles. Oh, c'est agréable. J'aime cette musique, vraiment. Je n'en connais pas beaucoup parce que je ne fais que les écouter sans jamais en regarder les titres, mais celle-ci je l'aime bien. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne cherche pas à comprendre. D'après moi, Mozart était un génie, certes, mais il était aussi fou et seul un Mozart bis pourrait comprendre le sens de ses musiques, les autres ne sont que des menteurs. Ignorons-les de la même manière que j'ignore les humains au sang palpitant derrière moi.

Mais le sort est contre moi puisque quelqu'un me tapote l'épaule, cherchant apparemment à attirer mon attention. L'ignorer pourrait-être une bonne idée, mais c'est peut-être important. Hum … Est-ce important pour le monde réel ou pour mon monde ? Car ça fait toute la différence. Après il se peut que ce soit important pour le réel, et donc le deviendra pour le bon déroulement du fictif – le fictif, c'est moi. Par déduction, je ferai donc mieux d'écouter. J'enlève mes écouteurs et me tourne vers la personne. C'est une jeune fille au visage banale, à la couleur de cheveux banale, au sourire banale – et idiot – à la taille banale … Bref. Une fille banale.

« Tu ne viens pas ? »

Je n'ai pas vraiment compris sa question sur le coup, mais quand je regarde autours de moi, je vois qu'il n'y a presque plus personne devant les grilles. Oops, la cérémonie d'entrée a du commencer. Je ferais mieux d'y aller.

« Comment tu t'appelles ? »

Ah, alors la banalité incarnée a décidé de me suivre. Ca ne me gênerait pas tant que ça si elle ne m'horripilait pas autant – je n'aime pas la banalité, surtout quand elle est présente chez les autres. Je dois l'éloigner de manière extrêmement subtile. Oh, j'ai une idée.

« Désolé, moi pas comprendre langue à toi. »

Mon faux-accent étranger est loin d'être parfait, mais c'est ce qui lui fait comprendre que je me fiche complètement d'elle. Son regard courroucé en dit long – elle a vraiment l'air vexée. Exactement le résultat attendu. Je remets mes écouteurs en place et m'en vais écouter le discours de début d'année. Oui, c'est à présent que tout va devenir à la fois compliqué et extraordinaire.



But, more exactly ?
Possibilité de présence : 4/7 je dirais ~
Votre niveau en rp : Moyen ? Surtout pour les fautes peut-être que le fait que je ne me relise pas vraiment y joue *paan*
Ou avez-vous connu notre forum ? Top Site il me semble =)
Comment avez-vous connu le forum ? Top site, j'ai pris les news fofow ^^
Avez vous quelque chose à dire ? Les Schtroumpfs vaincront. Ah oui, et aussi : J'ai vu Vampire Knight il y a deux ans, si j'ai quelques imperfections quant à l'histoire prévenez moi, je ne demande qu'à être instruit ! 8D
Avez-vous signez et approuvez le règlement ? Yep !
Avez-vous répertoriez votre avatar dans le post commis a cet effet ? ? Of course, my Honey ~
Les 3 Codes : validé par Axelis

Toute reproduction partielle ou intégrale de cette fiche est interdite. Le codage initial n'est pas de moi mais de Maestro il a simplement été un peu remanié.


Dernière édition par Shinji Mako le Mar 20 Mar - 10:43, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apoline Hanadagi
Admin
avatar

Lion Rat
Messages : 102
Age : 22
Localisation : Quelque part ~ ♥
Humeur : De bonne humeur ~ ♥

Relations
Statut: Chargé de Discipline
Amour: Alien Axelis
Relations:

MessageSujet: Re: Your dear Shinji ~ [100%]   Lun 19 Mar - 18:58

Bienvenue à toi 8D

Rolalala •^• quelle belle fiche....le codage est cro beau, je suis sur le...enfin, z'avez compris .
Accelerator hein? J'l'aime bien ce perso /.

En tout cas merci de t'être inscrit et bonne continuation poour ta ficheuh /0

Si tu as des questions, n'hésite pas : )

: D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinji Mako

avatar

Bélier Rat
Messages : 7
Age : 22

Relations
Statut: Level D
Amour: Alone ~
Relations:

MessageSujet: Re: Your dear Shinji ~ [100%]   Lun 19 Mar - 19:06

Merci pour le compliment =3

Sinon j'avoue que j'ai pas encore regardé l'anime où apparaît accelerator mais je m'y mettrais bientôt juste pour pouvoir le voir xD

Quant aux questions, c'est possible que j'en pose par rapport au contexte mais ... on verra *-*

Encore merci et je promets de finir ma fiche au plus vite 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apoline Hanadagi
Admin
avatar

Lion Rat
Messages : 102
Age : 22
Localisation : Quelque part ~ ♥
Humeur : De bonne humeur ~ ♥

Relations
Statut: Chargé de Discipline
Amour: Alien Axelis
Relations:

MessageSujet: Re: Your dear Shinji ~ [100%]   Mar 20 Mar - 4:19

Pas de problème ;P

Rolalala °^° J'arrive toujours pas a m'en remettre /0

Okey ! =D

Je ne connais ce perso que de vue x) je sais juste qu'il est assez...original (x


Edit -> Il me semble qu'il y a une petit incohérance dans la description( je l'adore ) de ton personnage. Pourquoi est-ce que tu l'appelles Zack ? x) Il me semblait qu'il s'appelle Shinji pourtant /0

Edit 2 -> Petite incohérence dans l'histoire enfin, plutôt une phrase que je ne comprends pas trop.

"On leva vers lui des si bleus qu'ils en étaient presque blanc." -> x) Explication please? ^^ J'aime beaucoup l'idée d'avoir été puissé dans la petite fille aux allumettes... Ah la la , pauvre petite fille... =3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelis R. Kisuragi
ALIEN | Give me blood and nobody will get hurt.
avatar

Capricorne Cochon
Messages : 63
Age : 22
Localisation : Derrière sa fenêtre, occupé à observer.
Humeur : Machiavélique

Relations
Statut: Level B
Amour: Princesse Hanadagi
Relations:

MessageSujet: Re: Your dear Shinji ~ [100%]   Mar 20 Mar - 7:58

    Hop, passage en coup de vent =)

    BIENVENUE CHEZ LES FOUS NOUS !
    J'aime beaucoup ta fiche, le codage et tout ce qu'il y a dessus. Vive les timbrés et ton super beau kit.
    En espérant que tu ye plaises chez nous.


      ✖ Code validé

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

.: J'écris en Chocolate :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://firstimpact.forumgratuit.be/
Shinji Mako

avatar

Bélier Rat
Messages : 7
Age : 22

Relations
Statut: Level D
Amour: Alone ~
Relations:

MessageSujet: Re: Your dear Shinji ~ [100%]   Mar 20 Mar - 8:50

Merci beaucoup à toi, Axelis 8D

Apoline : Ah oui, je venais juste de Rp avec un personnage s'appelant Zack et j'ai tout mélangé, je corrige immédiatement alors xD Et pour la deuxième phrase j'ai oublié le mot 'yeux', je corrige également (ouais j'ai écris à 23h les idées se faisaient de plus en floues *-* Quant à la petite fille ... C'est la première fois que je m'inspire d'une histoire pour écrire, j'espère ne pas avoir trop massacré ce conte t.t
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apoline Hanadagi
Admin
avatar

Lion Rat
Messages : 102
Age : 22
Localisation : Quelque part ~ ♥
Humeur : De bonne humeur ~ ♥

Relations
Statut: Chargé de Discipline
Amour: Alien Axelis
Relations:

MessageSujet: Re: Your dear Shinji ~ [100%]   Mar 20 Mar - 10:21

Non l'histoire coincide avec celle que j'ai lue maintenant, il existe peut-être des adaptations mais bon, c'est la même chose en gros ;p

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinji Mako

avatar

Bélier Rat
Messages : 7
Age : 22

Relations
Statut: Level D
Amour: Alone ~
Relations:

MessageSujet: Re: Your dear Shinji ~ [100%]   Mar 20 Mar - 10:44

Merci merci ! =)

Bref, petit up pour le merci et pour signaler que j'ai - enfin - terminé ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apoline Hanadagi
Admin
avatar

Lion Rat
Messages : 102
Age : 22
Localisation : Quelque part ~ ♥
Humeur : De bonne humeur ~ ♥

Relations
Statut: Chargé de Discipline
Amour: Alien Axelis
Relations:

MessageSujet: Re: Your dear Shinji ~ [100%]   Mar 20 Mar - 18:10

Okey !

Je check tout ça quand je rentre cette après-midi : ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinji Mako

avatar

Bélier Rat
Messages : 7
Age : 22

Relations
Statut: Level D
Amour: Alone ~
Relations:

MessageSujet: Re: Your dear Shinji ~ [100%]   Mar 20 Mar - 19:06

Ok ok ! Merci merci 8D (ouais, je me répète, je sais, mais j'enduis de Nutella ceux qui osent me critiquer).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takuma Ichijo

avatar

Féminin Lion Rat
Messages : 142
Age : 22
Humeur : De bonne humeur, comme d'habitude

Relations
Statut: Level B
Amour: Chrisounette ♥
Relations:

MessageSujet: Re: Your dear Shinji ~ [100%]   Mer 21 Mar - 4:06

You are VALIDOCH 8D !

Je déplace ta fiche dans l'espace prévu pour et tu peux commencer à RP ! =3

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Meurci à Alice ♥ =3

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Your dear Shinji ~ [100%]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Your dear Shinji ~ [100%]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PNJ pour Shinji
» Dear Journal ~
» Les conquêtes de Shinji
» Dear Diary ~ Elanore Loyld
» [Entraînement] Winstout VS Shinji

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight, la renaissance :: Administration :: Secrétariat des personnages :: Fiche validées-
Sauter vers: